Angola: Des plans et le financement galvanisent l'alphabétisation dans le pays

Luanda — Les plans d'action pour l'intensification de l'alphabétisation et de l'éducation des jeunes et des adultes et les financements nationaux et internationaux ont stimulé et contribué à la réduction du taux d'analphabétisme dans le pays, actuellement à 30%.

Le Plan, appelé " EJA Angola 2019-2022 ", vise, entre autres objectifs, à augmenter le taux d'alphabétisation des adultes, de l'actuel 76% de personnes alphabétisées à 82%, en 2022, ainsi qu'à élargir le réseau de partenaires et diversifier les sources de financement de l'alphabétisation.

Le taux d'analphabétisme dans le pays est estimé à environ 30% de la population angolaise, qui est estimée à 21 millions d'habitants selon les projections de l'INE.

Depuis le lancement de la campagne nationale d'alphabétisation, instituée le 22 novembre 1976, le pays a enregistré une croissance qui a permis à la population d'élever son niveau de scolarisation et de professionnalisation, permettant une réduction du taux d'analphabétisme estimé à 85% en 1975, à moins de 34 % en 2014.

Toujours dans le cadre des efforts du gouvernement et à la suite de l'EJA Angola 2022, le projet MOSAP II est créé, qui est financé par la Banque mondiale (BM) et se déroule dans les provinces de Huambo, Bié et Malanje, où 95 millions de dollars américains ont déjà été dépensés, et il assiste actuellement près de 135 000 familles qui apprennent les bonnes habitudes de production agricole, dans 4 100 écoles de terrain, réparties dans 78 communes de ces régions du pays.

Dans le cadre du volet écoles de terrain, qui visent à doter les paysans de connaissances techniques pour élever les niveaux de production, les séances d'alphabétisation ont bénéficié de l'appui méthodologique de l'ONG Aide au développement de peuple pour le peuple (ADPP).

La création des conditions pour que les jeunes et les adultes en retard scolaire puissent terminer la 9e année en seulement cinq ans, concrétise le Plan d'Intensification de l'Alphabétisation et de l'Éducation des Jeunes et des Adultes (EJA) 2019/2022, dans le but de vulgariser les actions de lutte contre l'analphabétisme et de réduire le retard scolaire.

Avec la mise en œuvre du plan, plusieurs actions ont été menées, telles que l'ouverture de la campagne d'élargissement du réseau des partenaires de l'alphabétisation, la généralisation du premier cycle d'éducation des jeunes et des adultes dans toutes les communes du pays et le lancement de l'initiative " ma famille sans analphabétisme". Jusqu'à l'année dernière, ces actions ont permis à 419 mille 402 citoyens de fréquenter le sous-système d'éducation des adultes au cours de l'année scolaire 2020/2021, dont 144 mille 429 en alphabétisation, créant les conditions permettant aux jeunes et aux adultes en retard scolaire de terminer la 9e année, en seulement cinq ans, depuis qu'ils sont entrés en alphabétisation.

Malgré les progrès réalisés, à la lumière des objectifs fixés dans le plan, les défis sont encore énormes, compte tenu du fait que chaque année des enfants sont exclus du système éducatif, ce qui augmente le nombre d'individus en retard scolaire, pour qui l'éducation pour les jeunes et les adultes doivent pouvoir les servir.

Tout en investissant dans la création de conditions garantissant l'offre éducative pour les enfants d'âge régulier, les données disponibles indiquent qu'il est nécessaire d'investir dans l'éducation des jeunes et des adultes, car ils représentent une frange importante de la population économiquement active.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.