Angola: Des structures de la raffinerie de Cabinda continuent d'arriver

Cabinda (Angola) — Des tonnes d'équipements sidérurgiques et métalliques, qui complètent la structure d'assemblage de la raffinerie de Cabinda, continuent d'escalader la province, en provenance de Houston (USA), via le port autonome de Pointe-Noire, République du Congo.

Lundi (19), l'ANGOP a été témoin du convoi de 13 remorques qui transportaient les équipements sensibles de la structure de la raffinerie et d'autres artefacts dans des conteneurs, qui sont arrivés à l'endroit où la future raffinerie de Cabinda est en cours de construction, dans la localité de Malembo.

Une grande partie de ces équipements se trouve déjà dans le port de Pointe-Noire, en République du Congo, où ils sont transportés vers la zone de Malembo.

Le 20 juin de cette année, la vice-gouverneure de Cabinda pour le secteur technique, Guilherme Pereira, a assisté à la première arrivée à la frontière de Massabi (Cacongo) d'équipements de la raffinerie de Cabinda.

Il s'agit de la tour de distillation, du module principal de raffinage du brut, des équipements CDU pour le traitement du brut et des connexions pour faciliter un montage rapide.

Selon les données de la Sonangol, lorsque l'infrastructure sera construite, dans une première phase, des opérations de traitement de 30 000 barils de pétrole brut/jour sont prévues.

La raffinerie de Cabinda profitera aux jeunes de la région qui bénéficieront de 70% de ses employés, dans un univers d'environ deux (2) mille emplois indirects et 400 emplois directs.

Le processus de recrutement s'est terminé fin juin, après quoi commencer la sélection des zones, suivie d'une formation.

La raffinerie de Cabinda aura une capacité de traitement de 60 000 barils/jour, dès que les deuxième et troisième phases seront terminées.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.