Madagascar: Maravoay - Des bandits rescapés fuient avec des corps

Laminés par les gendarmes, des bandits de grand chemin se sont repliés avec les corps de leurs comparses tombés sur le champ de bataille. Repoussés au Kalachnikov, ils ont abandonné leur butin. Les balles ont sifflé aux oreilles à Ankazomborona Marovoay. Se heurtant à la puissance de feu des forces de gendarmerie, une horde de bandits de grand chemin a encaissé de lourdes pertes. Le bilan fait état de trois morts. Cette fusillade meurtrière s'est produite dans la gorge du fleuve dite Ambavan'i Marovoay. Pris dans des tirs nourris au Kalachnikov, les bandits n'avaient pas la force de réponse nécessaire pour faire face aux gendarmes appuyés par le fokonolona.

Dans ce déluge de feu les dahalo ont battu en retraite, abandonnant aux gendarmes leur butin. Dans leur fuite éperdue, les bandits ont tant bien que mal pris les dépouilles de leurs comparses tombés sur le champ de bataille, de peur qu'elles ne tombent entre les mains des gendarmes et de villageois qui pourraient en effectuer par la suite l'identification pour remonter de fil en aiguille jusqu'à leurs comparses en fuite. Cet accrochage s'est produit dans l'après-midi aux alentours de 16 heures, après presque une journée de poursuites intensives.

Arsenal

Suivis à la trace par les poursuivants, les voleurs de zébus ont été rattrapés lors de la traversée du bras de fleuve qui devait leur permettre d'accéder dans une zone encore plus difficile d'accès qui allait compliquer l'opération.

Néanmoins, un corps a été retrouvé sur les lieux de l'affrontement. Les proches de l'individu tombé sous les balles des gendarmes ne sont pas mani fes tés après la fusillade. Le fokonolona a de ce fait pris la dépouille pour l'enterrer. Ces scènes de film s'ensuivaient après un vol de bétail commis dans le village d'Andoharano Ankazomborona.

L'acte a été commis par des bandits équipés de fusils de chasse et de tout un arsenal d'armes blanches. Sitôt informés de l'attaque, l e s gendarmes de la brigade territoriale d'Ankazomborona ont engagé une poursuite avec des villageois en éclaireurs. L'opération ayant été lancée dès que l'alerte a été donnée, les malfaiteurs n'ont pas pu aller bien loin. Aucun blessé n'est à déplorer dans les rangs des gendarmes et du fokonolona et douze têtes de bovidé ont pu être récupérées.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.