Gabon: Journée internationale de la Paix - "Promouvoir la démocratie au féminin"

23 Septembre 2022

L'Ong Malachie poursuit sa sensibilisation sur la notion de la démocratie, vecteur de la paix. Elle continue la célébration de la Journée internationale de la Paix en promouvant le Challenge de "la démocratie au féminin". La participation active et massive des femmes leaders de la société civile, de l'arène politique et du secteur privé était remarquable.

La "Journée internationale de la démocratie" se poursuit à l'Ong Malachie. Avec la poursuite du "challenge de la Démocratie au féminin", celles qui participent à ce rendez-vous du donner et du recevoir, bénéficient des enseignements et des outils en la matière. La participation active et massive des femmes leaders de la société civile, de l'arène politique et du secteur privé était remarquable.

Pépécy Ongoulinguédé, Présidente de l'ONG Malachie rappelle que la Journée internationale de la paix est célébrée dans le monde entier le 21 septembre de chaque année. "L'Assemblée générale des Nations-Unies a déclaré cette journée consacrée au renforcement des idéaux de paix, en observant 24 heures de non-violence et de cessez-le-feu" précise t-elle. "La paix sans les femmes n'est pas possible. Elles doivent de plus en plus s'engager dans les sphères décisionnelles afin de mieux défendre leurs droits, contribuer ainsi à agir en amont sur les éléments structurels de conflits et donc contribuer à maintenir la paix" a poursuivi Pépécy Ogouliguende.

La Présidente de l'ONG Malachie poursuit en expliquant que pour parvenir à une paix véritable, il faut bien plus que déposer les armes. "Il faut construire des sociétés où tous les membres ont le sentiment de pouvoir s'épanouir.

Nous avons tous un rôle à jouer dans la promotion de la paix. Et les femmes ne doivent pas rester en marges. Elles doivent s'engager de plus en plus dans toutes les sphères décisionnelles afin de mieux défendre leurs droits, contribuer ainsi à agir en amont sur les éléments structurels de conflits et donc contribuer à maintenir la Paix" insiste t-elle.

Les femmes de la société civile gabonaise qui ont répondu à cette rencontre du donner et du recevoir, ont dit du bien des enseignements acquis. Elles estiment que le moment est propice pour les femmes de s'engager en politique. "Le moment est bien venu pour que les femmes puissent de s'engager en politique. Lorsque la femme est engagée en politique, elle le faire sérieusement" fait savoir Edith Liliane Nzingou, représentante du Réseau Femme lève-toi (ReFLeT) à ce challenge sur la démocratie au féminin.

Les échéances électorales arrivent à grand pas au Gabon. A moins de dix moins des joutes électorales, les électeurs souhaitent voir la gent féminine aussi nombreuse entrer en lice aux municipales, aux législatives, aux sénatoriales et surtout à la présidentielle de 2023.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.