Afrique: Bouchraya évoque au Parlement suisse les violations marocaines dans les territoires occupés

Berne — Le membre du Secrétariat national du Front Polisario, chargé de l'Europe et de l'Union européenne, Oubi Bouchraya Bachir a fait un exposé, au Parlement suisse à Berne, sur les derniers développements de la question sahraouie, dans un contexte marqué par la recrudescence des violations et des actes de représailles perpétrés par l'occupant marocain contre les civils, les militants et les journalistes sahraouis dans les territoires occupés.

Le diplomate sahraoui a rencontré le groupe parlementaire "Paix au peuple sahraoui", dont les membres ont été informés des derniers développements de la question sahraouie, notamment aux Nations unies et à l'Union européenne (UE) et de la bataille juridique pour mettre fin à l'exploitation illégale des ressources du peuple du Sahara occidental, a indiqué l'agence de presse sahraouie (SPS).

Il a, en outre, souligné que le Front Polisario, seul représentant légitime du peuple sahraoui, rejetait catégoriquement les solutions unilatérales qui ont prouvé leur échec par le passé.

Lors de la rencontre, la délégation du Front Polisario, dont a fait partie sa représentante en Suisse et auprès des organisations internationales à Genève, Oumeima Mahmoud Abdessalem et le groupe parlementaire ont échangé au sujet du rôle que la Suisse pourrait jouer pour contribuer à imposer le respect des droits de l'homme au Sahara occidental et concrétiser le plan de règlement conjoint (ONU-OUA) de 1991, signé par les deux parties au conflit (le Maroc et le Sahara occidental), comme le stipule la résolution.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.