Ethiopie: Un convoi du Programme alimentaire mondial touché au Tigré

Le Programme alimentaire mondial (PAM).

L'organisation onusienne appelle toutes les parties à respecter le droit humanitaire.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé ce lundi qu'un de ses camions avait été touché par les projections d'une frappe de drone. Dimanche, deux véhicules chargés de nourriture se rendaient dans le nord-est du Tigré, région ravagée par la guerre entre le pouvoir régional TPLF et le pouvoir fédéral d'Addis-Abeba. Ils devaient apporter de la nourriture à des milliers de personnes déplacées depuis la reprise des hostilités à grande échelle fin août. Un des camions a été touché et un chauffeur blessé.

Suite à cette frappe, le PAM n'a pas précisé si les distributions seraient de nouveau suspendues, mais l'organisation a indiqué qu'aucun camion alimentaire n'avait pu entrer au Tigré depuis le 24 août et appelé toutes les parties à respecter le droit humanitaire.

Getachew Reda, haut responsable tigréen, a demandé au directeur du PAM de dénoncer le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed pour ce " crime scandaleux ".

Addis Abeba de son côté a simplement demandé aux organisations humanitaires d'" éviter de travailler dans des zones où des actions préventives sont prises en réponse aux attaques du TPLF ". Semblant indiquer que le tir provenait bien d'un drone fédéral. Le pouvoir central a même précisé que dans le passé, les Tigréens avaient utilisé des camions humanitaires avec les logos onusiens pour transporter des combattants.

Addis Abeba utilise régulièrement des drones de combat. La plupart sont turcs, iraniens et chinois. Ils ont en partie été achetés à l'été 2021 pour contrer l'offensive du TPLF, arrivé à 200 km de la capitale. Plusieurs enquêtes ont pointé l'usage de ces engins dans plusieurs bombardements entre décembre et janvier derniers qui ont tué des dizaines de civils.

Cette nouvelle frappe n'est pas non plus sans rappeler le rapport du Conseil des droits de l'homme de l'ONU qui le mois dernier avait accusé le pouvoir fédéral d'" utiliser la famine comme méthode de guerre ".

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.