Congo-Brazzaville: Mairie de Brazzaville - Dieudonné Bantsimba face aux défis à relever

Réélu président du Conseil départemental et municipal de Brazzaville, le député maire de la ville capitale, Dieudonné Bantsimba, a décliné le 23 septembre son plan de développement local. Parmi les défis à relever, il y a les questions d'assainissement, de voiries urbaines, d'éclairage public, de transports, des finances municipales, d'insertion professionnelle des jeunes.

Le locataire de l'hôtel de ville de Brazzaville prévoit, pendant les cinq prochaines années, la mise en place d'un dispositif opérationnel en maintenance urbaine et améliorer le cadre de vie des habitants. Il s'agit, d'après Dieudonné Bantsimba, de poursuivre l'aménagement et l'entretien des espaces verts, réduire les risques d'érosions en procédant à l'interdiction des occupations anarchiques et au reboisement systématique des zones à forte pente et érodées.

" A l'image des autres villes du monde, Brazzaville est confrontée à un certain nombre de problèmes, parmi lesquels la mobilité des populations, la gestion de l'environnement, l'encadrement de la croissance urbaine, la création des richesses et des emplois, l'amélioration des conditions sociales des populations, la participation des citoyens au développement de la ville et l'ouverture au monde... ", a-t-il indiqué.

Le député maire de Brazzaville s'est également engagé à aménager les voiries urbaines en vue de créer les meilleures conditions de circulation dans la ville. Dieudonné Bantsimba entend aussi poursuivre la réorganisation du secteur de transport urbain. Le but étant d'améliorer la qualité de l'offre, en éradiquant le phénomène de morcellement des trajets dit " demi-terrains ".

S'agissant des finances publiques, il a rappelé que le plan de modernisation des services financiers était en cours. Selon lui, l'extension du logiciel Simba au niveau des services de l'ordonnateur et du comptable devrait être effective avec l'intégration des sites distants dans les directions pourvoyeuses de recettes et les sièges des arrondissements. Dans le souci de mieux servir les Brazzavilloises et les Brazzavillois, Dieudonné Bantsimba a pris l'engagement de consacrer " toutes ses énergies et tous les moyens possibles " dans la recherche des solutions susceptibles de répondre aux attentes prioritaires de ses concitoyens.

" Je mesure donc le poids de la responsabilité qui est la mienne et je m'engage à l'assumer avec audace, humilité et détermination. Je sais que les Brazzavilloises et Brazzavillois vont me juger aux résultats. Je voudrai ici et maintenant les rassurer que je donnerai le meilleur de moi-même pour répondre favorablement à leurs attentes ", a-t-il laissé entendre.

Au regard de nombreux défis qui attendent l'Assemblée locale, il a invité les agents de la mairie à travailler la main dans la main pour une transformation qualitative de la ville. Il a, par ailleurs, souligné la nécessité de faire preuve d'une synergie de pensées, d'innovation, de pragmatisme et d'ouverture d'esprit. Souhaitant la cohésion et la quiétude, il a émis le vœu de voir ce mandat être celui de la proximité, du contact permanent et des réalisations palpables.

" Je vais m'atteler à œuvrer aux côtés des autres élus du Congo pour rendre la décentralisation effective dans notre pays ; continuer le plaidoyer auprès de l'Etat pour que les matières transférées soient suivies des transferts de moyens pour leur prise en charge effective ; renforcer les capacités des cadres, agents et conseillers municipaux pour une formation adéquate ; informatiser et interconnecter l'ensemble des services municipaux ; œuvrer pour améliorer le cadre de vie de nos concitoyens ", a-t-il conclu.

Notons que Dieudonné Bantsimba est suppléé dans l'exercice de ses fonctions par Guy Marius Okana et Emma Clesh Atipo Ngapi, respectivement premier vice-président et deuxième vice-président du Conseil départemental et municipal de Brazzaville. Ludovic Oniangué et Marc Batoumissa ont fait leur entrée en qualité de premier et deuxième secrétaire du bureau du conseil.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.