Mali: Mondial de basket féminin - Bagarre surréaliste entre deux basketteuses maliennes

27 Septembre 2022

Après leur défaite contre la Serbie lundi dernier, deux joueuses maliennes en sont venues aux mains devant les caméras en zone mixte. Lundi dernier, alors que l'équipe du Mali venait tout juste de s'incliner face à la Serbie (81-61), une bagarre a éclaté entre deux joueuses maliennes.

En effet les basketteuses maliennes disputent actuellement les phases finales de la Coupe du monde de basketball 2022. Et après trois défaites consécutives dans cette poule B notamment face au Japon (89-56), à l'Australie (58-118) et la France (59-74), le Mali est encore tombé le lundi 26 septembre contre la Serbie (81-68). Une défaite de plus qui a sans doute irrité les nerfs puisqu'une bagarre a éclaté entre deux joueuses maliennes après la rencontre. L'l'incident s'est passé en zone mixte devant les caméras pendant que la joueuse serbe Sasa Cado était au micro de la chaine de télé Sport Klub. Salimatou Kourouma (23 ans) et Kamite Elisabeth Dabou (17 ans) sont les deux protagonistes. Elles ont été séparées par leurs coéquipières et le pire a pu être évité. Touty Gandega a dans la foulée présenté ses excuses. A noter que cette situation n'est pas passé inaperçu aux yeux de la Fédération Internationale de basketball.

Touty Gandega s'est exprimée

"Je tiens à préciser que ce n'est pas l'image que nous voulions véhiculer, vraiment pas. Dieu sait qu'on s'entend bien et là c'est un dérapage malheureusement qu'on aurait voulu éviter ! Nous tenons à nous exciser auprès du peuple malien et au peuple africain", a déclaré Touty Gandega, arrière de l'équipe du Mali.

La FIBA a réagi

Suite à la bagarre de ces deux joueuses maliennes, l'instance mondiale du basketball n'est pas restée en marge. "La FIBA reconnait qu'il y a eu une altercation entre joueuses maliennes en zone mixte (... ). A la suite de cet incident, elle a ouvert une enquête. La FIBA décidera de prendre toute mesure disciplinaire éventuelle une fois quelle sera terminée", a indiqué la FIBA, dans un communiqué.

Bon🤦🏾♀️... je tiens à préciser que ce n'est pas l'image que nous voulions véhiculer vraiment pas. Dieu sait qu'on s'entend bien et là c'est un dérapage malheureusement qu'on aurait voulu éviter ! Nous tenons à nous excuser auprès du peuple malien.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.