Angola: La ministre de la Pêche prône la conjugaison des efforts pour la conservation des océans

Luanda — La ministre de la Pêche et des Ressources marines, Carmen do Sacramento Neto, a soutenu mardi, à Luanda, la nécessité d'unir les usagers de la mer en faveur de l'utilisation rationnelle et durable des océans, en vue de protéger les ressources marines.

Dans un entretien exclusif avec l'ANGOP, à l'occasion de la Journée mondiale de la mer, célébrée chaque année la dernière semaine de septembre, la ministre des Pêches a souligné la sensibilisation et l'éducation environnementale des citoyens, en général, et des opérateurs maritimes, en particulier, comme des facteurs cruciaux pour obtenir des océans sains et productifs.

Dès lors, la ministre appelle au strict respect des règles de bon usage de l'espace maritime, en vue d'atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD), définis par les Nations Unies et qui privilégient l'utilisation des mers et des ressources marines de manière rationnelle et de manière préventive.

À cette fin, a-t-elle poursuivi, les utilisateurs doivent prévenir et réduire tout type de pollution marine, afin d'assurer la qualité de vie des générations actuelles et futures, qui ont essentiellement la mer comme source de subsistance et de revenus pour les familles.

" La mer contribue de manière significative à la qualité de vie des citoyens, car elle est la source de nourriture pour des milliers de personnes. Pour cette raison, il est nécessaire que chaque utilisateur assume sa responsabilité au niveau local, en utilisant des pratiques respectueuses de l'environnement ", a-t-il averti.

Quant à l'activité de pêche dans le pays, Carmen do Sacramento Neto a fait savoir que le secteur était en phase de restructuration, avec sa propre législation pour réglementer et superviser les actions des opérateurs.

Pour la période quinquennale 2022/2027, le ministre a assuré que le secteur travaillera pour rapprocher l'offre de ressources halieutiques de la demande du marché, en tenant compte du potentiel existant du vaste littoral angolais.

En outre, la responsable, qui a accordé sa première interview à l'ANGOP depuis sa nomination à ce poste, a souligné l'accélération de l'activité de l'industrie du sel et de l'aquaculture, ainsi que le pari sur l'économie bleue comme autres défis du secteur de la pêche, au cours des cinq prochaines années.

Avec une extension d'environ 1 650 kilomètres de côtes, situées dans l'océan Atlantique, l'Angola enregistre une capture annuelle qui varie entre 300 000 à 400 000 tonnes de poissons divers, alors que les besoins du pays sont d'environ 500 000 tonnes/an.

Célébrée la dernière semaine de septembre de chaque année, la Journée mondiale de la mer sert à rappeler la nécessité de protéger les océans et toutes les espèces d'animaux, de plantes et d'organismes qui composent les écosystèmes marins.

Pour cette année, les pays réfléchissent autour du thème " Nouvelles technologies pour une navigation plus verte ", mettant l'accent sur l'importance de la sécurité et de la protection de la navigation maritime et de la protection du milieu marin.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.