Congo-Kinshasa: Le bilan de l'accident de Lubudi s'alourdit, 34 morts

28 Septembre 2022

Le bilan de l'accident survenu dans le territoire de Lubudi lundi dernier sur la nationale numéro est revu à la hausse.

Il est passé de dix-neuf à trente-quatre morts. L'administrateur de ce territoire a plaidé mercredi 28 septembre pour que le contrôle soit effectué à partir des lieux de départ des voyageurs pour éviter que des camions ne transportent des passagers qui mettent leurs vies en danger.

Le grand camion accidenté, outre les passagers, transportait aussi un mini-bus à bord duquel d'autres voyageurs avaient pris place. Ils étaient quinze au total. Tous sont aussi morts.

Leurs corps ont été retrouvés lorsque l'on relevait le grand camion. Cette découverte porte à trente-quatre le nombre de morts.

Tous ont été enterrés à 4 kilomètres du lieu de l'accident, car avec la chaleur, il y a des corps qui dégageaient déjà des odeurs nauséabondes et d'autres se décomposaient.

Les blessés graves ont été transférés à Kolwezi. L'hôpital général de référence de Lubudi, qui accueille les blessés, a bénéficié d'un lot important des médicaments amenés par la délégation dépêchée par le gouvernement provincial du Lualaba.

Certaines familles des victimes se sont déjà présentées pour chercher les leurs qui étaient du voyage.

Quant au chauffeur du grand camion, qui a survécu, il est gardé à la police. D'après l'administrateur du territoire de Lubudi, Clémentine Lutanda, cet homme était dans un état d'ébriété et des bouteilles d'alcool ont été retrouvées dans sa cabine.

Clémentine Lutanda, qui déplore cet énième cas d'accidents, voudrait qu'un contrôle strict soit effectué au lieu d'embarquement pour empêcher des camions à faire voyager des passagers dans de mauvaises conditions, entassés et placés au-dessus des marchandises au péril de leurs vies.

En outre, elle demande aux conducteurs des véhicules de ne pas rouler à grande vitesse, notamment dans la région où s'est produit l'accident. Celle-ci compte beaucoup de courbures et sur une pente.

La société civile locale plaide pour que des panneaux de signalisation soient places sur cet axe pour éviter des cas d'accidents à répétition, qui ont déjà cause plusieurs morts.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.