Algérie: Médias en temps de Guerre - Le Forum de la Mémoire salue le rôle pionnier de feu M'hamed Yazid

Alger — Des universitaires, journalistes et moudjahidine ont mis en avant, mercredi à Alger, le rôle pionnier du ministre de l'Information au Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) et fin diplomate, M'hamed Yazid en termes d'appui médiatique et diplomatique à la Glorieuse Révolution.

L'association "Michaal Echahid" et le quotidien "El Moudjahid" ont organisé le Forum de la Mémoire sur le thème "La contribution des médias face à la propagande coloniale durant la Guerre de libération".

La lutte armée adoptée par les dirigeants de la Révolution comme solution ultime pour arracher l'indépendance a été renforcée par l'apparition de médias qui ont œuvré à contrecarrer la propagande française et battre en brèche les allégations véhiculées par la France coloniale à destination de la communauté internationale, ont affirmé les conférenciers.

Dans ce sillage, le journaliste et écrivain , Mohamed Bouazara a souligné "le rôle pivot" qu'a joué le défunt M'hamed Yazid en matière d'internationalisation de la Guerre de libération nationale en sensibilisant l'opinion publique internationale aux crimes perpétrés par la colonisateur.

"Fin diplomate et journaliste chevronné, M'hamed Yazid a exercé ses fonctions avec abnégation partant de sa conviction que la lutte armée ne portera pas ses fruits sans le volet médiatique", a-t-il poursuivi, rappelant que le défunt avait été nommé à la tête du ministère de l'Information du GPRA dès sa création en septembre 1958.

Par la même occasion, l'intervenant a souligné que la Proclamation du premier novembre avait véhiculé une profonde philosophie sur la guerre de libération dans les domaines médiatique, politique et militaire, étant "la première action médiatique faisant la propagande de la Glorieuse guerre de libération, qui a été largement répandue et diffusée sur Sawt Al-Arab", mettant en exergue le rôle que les défunts M'hamed Yazid et Hocine Ait Ahmed ont joué grâce à leur perspicacité politique et diplomatique dans la mobilisation de différents médias à la Conférence de Bandung en 1955.

A ce propos, le journaliste a salué l'action du défunt M'hamed Yazid à l'ONU en soutien à la Guerre de libération, ayant eu le mérite de former le premier lobby algérien aux Etats-Unis en plus de sa participation à la rédaction de la résolution soumise par le groupe afro-asiatique, revendiquant la garantie du droit du peuple algérien à l'autodétermination en 1960.

Quant à l'ingéniosité du défunt M'hamed Yazid en matière de communication et information révolutionnaire, le moudjahid, professeur et chercheur, Aissa Kasmi a cité des témoignages notamment sur les réalisations du défunt en soutien à la cause nationale.

Il a invité les générations montantes à "tirer une force de leur mémoire et leurs hauts faits", insistant que la guerre de libération "a fait des exploits qu'il faut transmettre et inculquer aux jeunes afin de préserver la Mémoire nationale".

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.