Madagascar: Planification familiale - Des campagnes de sensibilisation intensives dans le Nord et le Sud

Des services de contraception adaptés aux adolescents seront mis à leur disposition pendant les dix jours de sensibilisation sur la planification familiale. Ceux dans les parties Nord et Sud de Madagascar seront les cibles de cette campagne. Un meilleur accès à la contraception pour les jeunes. Pendant dix jours , l'équipe de Marie Stopes Madagascar sillonnera le Nord et le Sud du pays pour offrir aux jeunes des services de contraception. La tranche d'âge des personnes ciblées est comprise entre 15 et 20 ans et le choix de ces axes est loin d'être fortuit selon le directeur pays de Marie Stopes Madagascar, Lalaina Razafinirinasoa. " L'utilisation de la contraception dans la partie Sud du pays reste encore faible pourtant elle enregistre une forte proportion de jeunes.

Pour le cas de la Haute Matsiatra, les parents sont enthousiastes à l'idée d'envoyer leurs enfants à l'école. Il ne faut pas pourtant oublier que la grossesse précoce est souvent à l'origine de l'abandon scolaire ", a-t-elle indiqué. Un millier de jeunes désirant utiliser des méthodes contraceptives sont attendus durant cette campagne.

Accessibilité. Les perceptions erronées, le manque de moyens et la stigmatisation empêchent de nombreuses jeunes filles d'avoir accès à la contraception dont elles ont besoin. Dans le dessein de leur offrir les moyens d'agir, les services et informations en matière de contraception doivent être disponibles par le biais de services axés sur les jeunes. " En cette journée mondiale de la contraception, Marie Stopes Madagascar plaide en faveur des jeunes pour qu'ils deviennent maîtres de leur avenir ", souligne Lalaina Razafinirinasoa.

Elle a également indiqué dans la foulée que la contraception est recommandée chez les adolescents actifs sexuellement. Selon les données obtenues, trois femmes sur dix qui accouchent ont moins de 19 ans, et sur dix femmes qui meurent, trois sont des adolescentes.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.