Cote d'Ivoire: Distribution d'eau et assainissement - 3000 congressistes se donnent rendez-vous à Abidjan

29 Septembre 2022

Abidjan, la capitale économique ivoirienne a abrité ce jeudi 29 Septembre 2022, la cérémonie officielle de lancement du 21ème Congrès international et exposition de l'Association africaine de l'eau' et de la 7ème Conférence Fsma. A-t-on a appris de sources officielles. Un grand rendez-vous   qui    aura lieu dans 5 mois en Côte d'Ivoire.

A l'occasion, M. Ahmadou Bakayoko, Directeur général Société de distribution d'eau en Côte d'Ivoire (Sodeci), par ailleurs, président du congrès, a dit toute sa joie d'accueillir ses paires venues d'Afrique mais aussi le part le monde.  « Tout nous parait réuni pour faire vivre à l'Afrique et au monde un congrès fructueux en février 2023. Nous sommes à 5 mois de l'ouverture du congrès et toutes les parties prenantes sont à pied d'œuvre réussir le pari de cette organisation. Parmi toutes les politiques à portée sociale et humanitaire, les questions de l'eau potable et de l'assainissement occupent naturellement une place prépondérante.

Plusieurs actions ont été entreprises dans notre pays, en matière de mobilisation de ressources pour le développement des secteurs de l'eau et de l'assainissement notamment en ce qui concerne l'accès », a dit M. Bakayoko. Non sans ajouter que cela s'est fait à travers le programme d'investissement stratégique du secteur de l'eau pour en améliorer les performances techniques et financières notamment sur les questions de la sécurisation de la production et l'accès avec une Phase triennale sur Abidjan jusqu'en 2022 puis à l'intérieur du pays.

Poursuivant, il   a dit   qu'à « l'échelle africaine, les réflexions et échanges s'intensifient pour garantir et mettre en œuvre ensemble une meilleure gouvernance de l'eau et de l'assainissement, qui tienne compte d'une gestion rationnelle des ressources et des moyens. »

Avant de remercier M. Bouake Fofana, ministre ivoirien de l'Hydraulique, de l'assainissement et de la salubrité.  Non seulement, pour sa présence, mais aussi pour son engagement en faveur des secteurs de l'eau et de l'assainissement.

Parlant spécifiquement de l'évènement   qui aura lieu dans 5 mois à Abidjan, le Dg de la Sodeci a dit que   pour bien préparer ce grand événement qui réunira près de 3000 congressistes, des centaines d'exposants, avec des dizaines de sessions simultanées par jour, il a été mis en place un comité national qui implique tous les acteurs de l'eau et de l'assainissement.

Le21ème congrès de l'Aee relève d'une particularité. Celui de la présence de la Faecal Sludge management alliance (Fsma) aux côtés   des organisateurs.  A son tour, le ministre Bouaké Fofana, a dit   toute la disponibilité du gouvernement ivoirien, à réussir ce rendez-vous international en terre ivoirienne. « Les défis à relever pour favoriser l'accès à l'eau potable et aux services d'assainissement à tous sont importants mais, pas insurmontables. Votre présence massive à cette cérémonie officielle de lancement de cet important évènement, témoigne de votre foi à sortir notre continent de ces nombreux défis. », a dit le ministre Bouaké Fofana.  Avant de faire remarquer que ce congrès tombe à point nommé, à un moment où notre pays poursuit son développement économique en s'attelant à remettre à niveau les infrastructures du secteur et à relancer la croissance.

« L'Aae et le Fsma peuvent compter sur notre soutien, sur le soutien du gouvernement ivoirien pour la réussite de cet événement, qui, j'en suis persuadé permettra d'améliorer les politiques et stratégies de nos pays en matière d'eau potable et 'assainissement »   a- t-il conclu.

Abidjan, la capitale économique ivoirienne a abrité ce jeudi 29 Septembre 2022, la cérémonie officielle de lancement du 21ème Congrès international et exposition de l'  Association africaine de l'eau et de la 7ème Conférence Fsma. A-t-on a appris de sources officielles. Un grand rendez-vous   qui    aura lieu dans 5 mois en Côte d'Ivoire.

A l'occasion, M. Ahmadou Bakayoko, Directeur général Société de distribution d'eau en Côte d'Ivoire (Sodeci), par ailleurs, président du congrès, a dit toute sa joie d'accueillir ses paires venues d'Afrique mais aussi le part le monde.  « Tout nous parait réuni pour faire vivre à l'Afrique et au monde un congrès fructueux en février 2023. Nous sommes à 5 mois de l'ouverture du congrès et toutes les parties prenantes sont à pied d'œuvre réussir le pari de cette organisation. Parmi toutes les politiques à portée sociale et humanitaire, les questions de l'eau potable et de l'assainissement occupent naturellement une place prépondérante.

Plusieurs actions ont été entreprises dans notre pays, en matière de mobilisation de ressources pour le développement des secteurs de l'eau et de l'assainissement notamment en ce qui concerne l'accès », a dit M. Bakayoko. Non sans ajouter que cela s'est fait à travers le programme d'investissement stratégique du secteur de l'eau pour en améliorer les performances techniques et financières notamment sur les questions de la sécurisation de la production et l'accès avec une Phase triennale sur Abidjan jusqu'en 2022 puis à l'intérieur du pays.

Poursuivant, il   a dit   qu'à « l'échelle africaine, les réflexions et échanges s'intensifient pour garantir et mettre en œuvre ensemble une meilleure gouvernance de l'eau et de l'assainissement, qui tienne compte d'une gestion rationnelle des ressources et des moyens. »

Avant de remercier M. Bouake Fofana, ministre ivoirien de l'Hydraulique, de l'assainissement et de la salubrité.  Non seulement, pour sa présence, mais aussi pour son engagement en faveur des secteurs de l'eau et de l'assainissement.

Parlant spécifiquement de l'évènement   qui aura lieu dans 5 mois à Abidjan, le Dg de la Sodeci a dit que   pour bien préparer ce grand événement qui réunira près de 3000 congressistes, des centaines d'exposants, avec des dizaines de sessions simultanées par jour, il a été mis en place un comité national qui implique tous les acteurs de l'eau et de l'assainissement.

Le21ème congrès de l'Aee relève d'une particularité. Celui de la présence de la Faecal Sludge management alliance (Fsma) aux côtés   des organisateurs.  A son tour, le ministre Bouaké Fofana, a dit   toute la disponibilité du gouvernement ivoirien, à réussir ce rendez-vous international en terre ivoirienne. « Les défis à relever pour favoriser l'accès à l'eau potable et aux services d'assainissement à tous sont importants mais, pas insurmontables.

Votre présence massive à cette cérémonie officielle de lancement de cet important évènement, témoigne de votre foi à sortir notre continent de ces nombreux défis. », a dit le ministre Bouaké Fofana.  Avant de faire remarquer que ce congrès tombe à point nommé, à un moment où notre pays poursuit son développement économique en s'attelant à remettre à niveau les infrastructures du secteur et à relancer la croissance.

« L'Aae et le Fsma peuvent compter sur notre soutien, sur le soutien du gouvernement ivoirien pour la réussite de cet événement, qui, j'en suis persuadé permettra d'améliorer les politiques et stratégies de nos pays en matière d'eau potable et 'assainissement »   a- t-il conclu.

L'Association africaine de l'eau, (Aae), est une plateforme incontournable de renforcement de capacités dans le secteur de l'eau et de l'assainissement sur le continent Africain. Depuis 43 ans, elle mène un combat acharné pour l'acquisition, l'amélioration et le partage des connaissances en matière de production et de distribution d'eau, ainsi que de gestion de l'assainissement sur le continent africain.

(Aae), est une plateforme incontournable de renforcement de capacités dans le secteur de l'eau et de l'assainissement sur le continent Africain. Depuis 43 ans, elle mène un combat acharné pour l'acquisition, l'amélioration et le partage des connaissances en matière de production et de distribution d'eau, ainsi que de gestion de l'assainissement sur le continent africain.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.