Madagascar: Recrutement dans la Fonction publique - 17 200 postes budgétaires pour 8 ministères

49 EMO. Après le départ à la retraite de 58 agents et le décès de 4 autres depuis 2016, l'Imprimerie nationale manque de personnel. Ce qui a amené le Conseil des ministres à donner son accord à la communication verbale relative au recrutement de main d'œuvre non spécialisée (EMO) au nombre de 49 au niveau de l'Imprimerie nationale pour une période de trois mois renouvelable, en fonction de la durée des travaux.

700 restants. Le Conseil des ministres a également approuvé la communication verbale relative à l'utilisation des 17 900 postes budgétaires prévus dans la Loi de finances rectificative 2022. La priorité est accordée à 8 départements, en l'occurrence, le ministère de la Défense nationale (1 300) ; le Secrétariat d'Etat chargé de la Gendarmerie (1 500) ; le ministère de la Sécurité publique (1 300) ; le ministère de la Justice (600) ; le ministère de la Santé publique (1 500) ; le ministère de l'Education nationale (9 800) ; le ministère de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle (1 000) ; et le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (200). Les 700 postes budgétaires restants seront répartis entre la Présidence de la République, la Primature et 21 autres ministères.

Transparence. La communication verbale concernant le guide pratique sur la procédure de condamnation pour des véhicules administratifs a aussi reçu l'accord du Conseil des ministres. De nombreuses voitures administratives sont effectivement sur cale dans les cours des ministères, des établissements et services publics. Les véhicules à l'état d'épave ou dont les réparations coûtent trop chères à l'Etat, feront l'objet de vente aux enchères publiques. Ils doivent avoir obtenu des immatriculations définitives et être âgés de 10 ans et plus. D'après les directives du président de la République, la liste des véhicules administratifs vendus aux enchères devra se faire en toute transparence, par voie d'affiche et par voie audiovisuelle. Les produits de la vente devront être versés dans les caisses de l'Etat.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.