Congo-Kinshasa: Maniema - l'ONG Haki za binadamu dénonce les mauvaises conditions de détention des détenus

30 Septembre 2022

L'ONGHaki za Binadamu a déploré, jeudi 29 septembre à Kindu, les mauvaises conditions d'emprisonnement des détenus dans cette province. Le secrétaire général de cette structure de défense des droits de l'homme, Raphael Upelele Lokenga s'est dit particulièrement touché par l'état de santé de plusieurs pensionnaires des prisons du Maniema.

" Vous savez, la prison comme tout autres lieux de détention sont des lieux de rééducation, ce ne sont pas des mouroirs, mais ce sont des lieux où on garde les personnes qui sont soit condamnées, soit soupçonnées d'avoir commis un fait qualifié d'infraction ", a expliqué Raphael Upelele.

Selon lui, il y a un manque de volonté politique pour améliorer les conditions de détention :

" Il n'y a pas de volonté politique de la part de nos dirigeants et aussi des régimes qui se sont succédés. Ils [détenus] doivent quand même jouir de tous les autres droits inhérents à la nature humaine. C'est-à-dire ils doivent manger décemment, ils doivent se recréer à l'intérieur, ils doivent se divertir, ils doivent être éduqués ".

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.