Congo-Kinshasa: Kinshasa - Plus de 460 personnes interpellées après un bouclage de la police

La Police nationale congolaise (PNC) a interpellé plus de 460 personnes dans une opération de bouclage organisée, vendredi 30 septembre, dans les communes de Kinshasa et Lingwala (Kinshasa).

Le commissaire provincial de la police à Kinshasa, Sylvano Kasongo, a livré ces chiffres dans un entretien accordé à Radio Okapi.

" Nous avons interpellé plus de 460 personnes parmi lesquelles 115 ciblées donc des personnes recherchées qui étaient déjà dans notre cartographie. C'est une très bonne chose. La plupart de personnes qui étaient innocentes sont libérées, nous continuons de les libérer ", a-t-il fait savoir.

Cet officier de la PNC a fait remarquer que cette opération visait à lutter contre le banditisme urbain et s'est déroulée dans un climat apaisé et sans incident.

Sylvano Kasongo a également indiqué que ce bouclage a été organisé dans les avenues ciblées comme Mushie, Kabalo, Bukama, Kikwit (Lingwala) et au quartier Ngwaka (Kinshasa).

Seuls les élèves, les enseignants et les médecins avaient droit de sortir de ces quartiers bouclés ce vendredi dans les communes de Kinshasa et Lingwala.

Certains commerçants ont salué cette opération, tout en souhaitant qu'elle soit faite " la nuit pour ne pas bloquer certaines activités comme les commerces ".

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.