Angola: Plus d'un milliard de dollars US pour le projet d'eau de Bita

Luanda — Le ministère des Finances, la Banque mondiale et un syndicat bancaire international ont conclu un accord de prêt pour financer le projet d'approvisionnement en eau de Bita, sous les auspices du ministère de l'Énergie et de l'Eau.

Selon un communiqué de presse envoyé à l'ANGOP vendredi, le financement, d'un montant total de 1,7 milliard de dollars, a été approuvé par Décret présidentiel (DP n°90/21, du 11 juin) conlu le 24 et 26 juin 2021, respectivement.

Selon le document, pour l'octroi du crédit, une convention de financement a été réalisée avec une garantie de la Banque mondiale par le biais de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) et une convention de financement paraphée avec Bpi France Assurance Export, formé par le syndicat bancaire dirigé par la Standard Chartered Bank.

Le projet d'approvisionnement en eau de Bita, qui sera mis en œuvre dans la municipalité de Belas, à Luanda, vise à bénéficier à 2,5 millions de personnes, avec le captage de l'eau de la rivière Kwanza et la construction d'un pipeline de 1 600 mm avec une extension de six kilomètres.

La Banque mondiale a alloué ces fonds, en provenance de la BIRD, aux dépenses de déplacement et réinstallation des populations qui seront affectées par la mise en œuvre du projet.

Cette valeur est également destinée à garantir l'acquisition des terres, conformément aux mesures de sauvegarde de la Banque mondiale.

Le projet Bita est un investissement public stratégique pour la construction d'infrastructures de traitement, d'approvisionnement et de stockage d'eau potable qui permettra l'amélioration et l'expansion du service d'approvisionnement en eau dans les zones urbaines et périurbaines en croissance rapide dans le sud de Luanda.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.