Guinée: Mamadi Doumbouya assure qu'il "ne confisquera pas le pouvoir"

Mamadi Doumbouya, le président de la transition de Guinée.

La Guinée, qui est engagée dans une transition militaire, a célébré ce samedi 1er octobre les 64 ans de son indépendance. Il s'agit d'un anniversaire placé par les autorités sous le signe du pardon et de la réconciliation de ses fils. C'est le souhait du colonel Mamadi Doumbouya, arrivé au pouvoir le 5 septembre 2021 suite au coup d'État qui a renversé l'ancien président Alpha Condé.

Dans une allocution d'une vingtaine de minutes, le colonel Mamadi Doumbouya a appelé ses compatriotes à saisir sa main tendue pour un retour rapide à l'ordre constitutionnel.

" La situation qui prévalait en Guinée avant le 5 septembre 2021 était devenue insupportable pour l'ensemble des populations, a-t-il déclaré. La situation de notre pays était caractérisée par la corruption généralisée, la dilapidation des données publiques, la politisation des services publics, le laisser aller dans l'administration, la baisse du niveau du système éducatif et sanitaire, une pauvreté endémique, l'accaparement des richesses par une minorité d'individus, ainsi que le communautarisme exacerbé. "

Rectification institutionnelle

Lors de cette allocution, le colonel Mamadi Doumbouya a estimé que " ces maux qui ont fini par vider " la Guinée " de toutes ses substances créatrices.D'où la rectification institutionnelle en cours. " " Je voudrais de nouveau rassurer nos compatriotes, et les amis de la Guinée, que les forces de défense et de sécurité, et l'ensemble des membres du gouvernement n'ont aucune intention de confisquer le pouvoir. Ils sont plutôt déterminés à œuvrer pour un retour à l'ordre constitutionnel tout en évitant les erreurs du passé, car l'histoire de notre pays nous enseigne qu'une transition bâclée débouche inévitablement sur une nouvelle transition ", a-t-il dit.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.