Gabon: Gestion de la dette - Tout sur les créances de la France à fin Décembre 2021

6 Octobre 2022

L'encours des créances de la France sur le Gabon au 31 décembre 2021, hors intérêt de retard en Euros, est fixé à 421.637.874,05, soit près de 274,855 milliards de FCFA.

Il s'agit des encours des créances qui relèvent de l'Aide publique au développement (Apd) de celles de nature commerciale. L'Information est   du site alibreville.com). Selon un tableau de la Direction générale du trésor français, l'encours de créances de la France sur les États étrangers s'élève à environ 51,7 milliards d'euros fin 2021. La part du Gabon s'élève à 421.637.874,05, soit près de 274,855 milliards de FCfa.

Côté débiteur, ajoute  la source, «  la compilation inclut les créances qui relèvent de l'Aide publique au développement (Apd)) à hauteur de 416.004.425,34 euros soit (271.182.694.444,02 francs Cfa), mais aussi celles non consenties aux conditions de l'Apd (Napd) à savoir, 5.633.448,71 euros, soit (3.672.301.800,50 francs cfa), renseigne le Trésor français » .

De son côté,  le ministère de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique français, indique   que  la part cumulée des 6 pays de la Zone Cemac (Cameroun, Gabon, Congo, Rca, Tchad, Guinée équatoriale) s'élève à 2,218 milliards d'euros (environ 1 468,6 milliards de Fcfa) en hausse de 5%, comparé au niveau affiché il y a un an. Avec 1,499 milliard d'euros d'encours (992,3 milliards de Fcfa), le Cameroun détient plus de 67% du volume global des créances de la Cemac dues à la France, et se signale comme étant le premier pays le plus endetté de la sous-région auprès de Bercy, devant le Gabon.

Le Congo (195,4 millions d'euros) et le Tchad (101,4 millions d'euros) complètent les 33% restants. La Centrafrique et la Guinée équatoriale n'étant pas débitrices vis-à-vis de la France.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.