Maroc: Apiculture - Une campagne nationale de lutte contre la varroase sera lancée prochainement

Rabat — Le gouvernement s'apprête à lancer une campagne nationale de lutte contre la varroase destinée à protéger les ruches contre cette maladie parasitaire, a déclaré, jeudi à Rabat, le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas. Cette campagne nationale, qui démarrera dans quelques jours, ciblera quelque 900 mille ruches pour un coût global de 30 millions de dirhams, a précisé M. Baitas qui répondait, lors d'un point de presse à l'issue de la réunion du Conseil de gouvernement, à une question sur les mesures prévues par l'Exécutif pour venir en aide aux agriculteurs touchés par le phénomène de la disparition des colonies d'abeilles.

Au terme de cette opération qui sera pilotée par le ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, en collaboration avec l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), une deuxième phase débutera avec pour objectif la reconstruction des ruches, en particulier celles infectées.

En parallèle, il sera procédé à la mise en place d'un programme de formation et d'encadrement des apiculteurs pour un budget de 150 millions de dirhams, a fait savoir le ministre délégué, ajoutant que ce programme sera mis en œuvre selon un calendrier précis et dans le strict respect des délais impartis.

En février dernier, les premiers résultats des visites de terrain effectuées par les équipes relevant des services vétérinaires provinciaux de l'ONSSA, portant sur environ 23.000 ruches, ont permis de constater que cette désertion des ruches, dont l'ampleur varie d'une région à une autre, est un phénomène inédit dans le Royaume.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.