Sénégal: Mboro va expérimenter le budget participatif

Mboro — La mairie de Mboro projette de se doter d'un budget participatif, en vue de mieux prendre en charge les grandes questions de développement auxquelles elle se trouve confrontée.

Dans cette optique, le maire Abdallah Tall a initié une rencontre portant sur un débat d'orientation budgétaire, à laquelle ont pris part des citoyens et des représentants d'organisations de la société civile.

A cette occasion, le maire de Mboro a évoqué les difficultés d'accès à l'eau qui avaient poussé les populations à retirer la gestion de ce volet à la société Aquatech, pour la confier provisoirement à un groupe de citoyens.

Les autorités entendent rétablir la légalité, en faisant revenir Aquatech aux affaires, conformément à la politique hydraulique de l'Etat, qui confie la gestion des forages ruraux à des privés.

Abdallah Tall a toutefois déploré la part "insignifiante" que les populations reçoivent de l'exploitation des ressources minières dans les localités de Mboro et Darou Khoudoss, dont les retombées sont estimées à "des milliards de FCFA".

Cette rencontre était également l'occasion de réorganiser le bureau municipal, suite au recours d'un citoyen de Mboro, pour défaut de parité.

Le tribunal lui avait donné gain de cause, et le conseil municipal s'est plié à la décision, en reprenant l'élection du bureau pour respecter les dispositions de la loi sur la parité.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.