Afrique de l'Ouest: Pôles énergétiques dans l'espace UEMOA - Le Sénégal parmi les pays chefs de file

15 Novembre 2022

Pour relever les défis d'accès à l'énergie, la Commission de l'Uemoa s'est dotée d'une nouvelle stratégie axée sur des pays pôle. Le Sénégal en fait partie avec le Niger et la Côte d'Ivoire.

Afin de répondre aux défis énergétiques qu'elle doit surmonter d'ici à 2033, l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) va se doter d'une Stratégie de développement de pôles énergétiques (Sdpe). Selon Lassané Ouédraogo, Directeur de l'Énergie et des Mines de la Commission de l'Uemoa, dans cette stratégie, trois pays ont été désignés chefs de file.

Il s'agit du Sénégal, de la Côte d'Ivoire et du Niger. Il s'exprimait, hier, à Ouagadougou, au Burkina Faso, à l'ouverture d'un atelier d'information et de sensibilisation des journalistes sur le cadre d'actions prioritaires (Cap 2025) de la Commission de l'Uemoa. Selon lui, ce choix s'explique par le potentiel de ces pays. " Le Sénégal a un potentiel considérable, avec des gisements en mer de 2,7 milliards de barils de pétrole et 700 milliards de m3 de gaz. Le Niger dispose de réserves d'uranium estimées à 450 000 tonnes, du charbon minéral à 90 millions de tonnes, du pétrole à 1,18 milliard de barils en place et du gaz naturel à 18,6 milliards de m³. La Côte d'Ivoire, elle, a fait, en 2021, une importante découverte de pétrole et de gaz.

Le potentiel est estimé, de manière préliminaire, de 1,5 à 2 milliards de barils de pétrole brut, d'une part, et, d'autre part, à environ 2 400 à 3300 milliards de pieds cubes de gaz associé ", a détaillé M. Ouédraogo qui faisait une présentation. Il a, par ailleurs, précisé que chaque pays chef de file doit être en mesure de satisfaire sa demande et disposer de ressources énergétiques suffisantes et valorisables. Un défi de taille. En effet, dit-il, la prévision de la demande électrique des trois pôles, en 2033, est estimée à 69 299 GWh alors que la puissance installée est de 25 219 MW.

5823 milliards de FCfa déjà acquis

Selon le Directeur de l'Énergie et des Mines de la Commission de l'Uemoa, sur les 171 fiches de projets, 93 ont des financements acquis pour un montant global de 5823 milliards de FCfa et 78 projets sont en recherche de financements pour un montant global de 5700 milliards de FCfa. Ces 78 projets se ventilent comme suit : 25 pour le pôle Sénégal pour 2649 milliards de FCfa, 31 pour le pôle Côte d'Ivoire pour 1380 milliards de FCfa et 22 pour le pôle Niger pour 1671 milliards de FCfa.

La puissance totale à développer sur la période 2022-2026 est de 7603 MW, dont 3245 MW pour le pôle Sénégal, 2501 MW pour le pôle Côte d'Ivoire et 1858 MW pour le pôle Niger. M. Ouédraogo révèle, en outre, que s'agissant des énergies renouvelables, 17 projets de construction de centrales solaires sont en recherche de financements estimés à 614 milliards de FCfa. Pour ce qui est du développement du réseau de transport, pour le Pôle Sénégal, 28 projets sont retenus, 43 pour la Côte d'Ivoire et 11 pour le Niger.

Pour mobiliser les ressources, la Commission de l'Uemoa compte s'appuyer sur plusieurs leviers. Il s'agit, en accord avec les États, de mobiliser des ressources financières adaptées pour financer les investissements sur la chaine de valeur du secteur (production, transport et distribution). D'ailleurs, d'après M. Ouédraogo, six instruments de financement ont été développés. Parallèlement, des initiatives en cours, telles que le Power Africa, le Projet régional d'accès à l'électricité, Projet d'interconnexion électrique africaine, etc., seront exploitées.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.