Mali: L'Allemagne veut retirer ses troupes d'ici fin 2023

Bataillon allemand

A l'instar de plusieurs pays européens, dont la Suède et l'Estonie, la France et le Royaume-Uni, l'Allemagne entend également retirer ses forces du Mali " au plus tard fin 2023 ", mettant fin à son engagement au sein de la mission de l'Organisation des Nations unies dans ce pays, a indiqué une source gouvernementale.

" Les soldats allemands doivent mettre fin à leur engagement dans l'opération des Casques bleus de l'ONU Minusma au plus tard fin 2023 ", a indiqué une source sous couvert de l'anonymat. Cette décision fait l'objet d'un accord de principe au sein du gouvernement allemand et une annonce officielle devrait intervenir mardi prochain, selon la même source. Alors que le torchon brûle toujours entre le Mali et ses partenaires européens et que la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a sanctionné le pays pour non-respect d'un calendrier électoral préétabli, l'Allemagne va retirer ses forces militaires du Mali.

Déjà dans un communiqué datant de février, la ministre allemande de la Défense, Christine Lambrecht, indiquait que son pays ne voyait aucune raison de maintenir ses troupes au Mali si le pays retardait les élections présidentielle et législatives de quatre à cinq ans. " Si les élections sont reportées de quatre ou cinq ans, il n'y aura aucune raison de poursuivre l'engagement allemand ", déclarait Christine Lambrecht. Cette déclaration faisait suite à l'élément déclencheur de tous les problèmes diplomatiques actuels du pays, le report des élections et la proposition par les autorités de la transition d'organiser des élections dans cinq ans.

Cela a amené la Cédéao et l'Union européenne à sanctionner durement le Mali. La France et le Royaume-Uni ont annoncé le retait de leurs forces respectives du Mali, sur fond de tension avec les autorités de transition, notamment l'accord avec le groupe privé paramilitaire russe Wagner. Quant aux effectifs de l'armée allemande, ils se répartissent sur deux missions. La première est la Minusma qui compte 1 170 soldats allemands et vise la protection de la population civile de la région. La seconde est la Mission de formation de l'Union européenne dans laquelle 328 soldats allemands sont engagés. L'objectif de cette mission est de former les soldats maliens.

AllAfrica publie environ 400 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.