Afrique: CAN U23-Emerse Faé - "On va tout faire pour être maitre du match et nous qualifier pour le prochain tour"

19 Novembre 2022

La Côte d'Ivoire accueille, ce samedi 29 octobre 2022 sous le coup de 17 heures GMT au stade de Yamoussoukro, le Niger en match retour du 2ème tour préliminaire de la CAN U23.

A 24 heures de l'explication, le sélectionneur des Eléphants Espoirs, Emerse Faé, en conférence de presse, a donné les nouvelles de son groupe et affirmé son objectif pour cette compétition des moins de 23 ans. Non sans manquer de souligner l'apport important du public dans cette bataille qualificative pour le 3ème et dernier tour qualificatif de la 2ème édition de la CAN U23 dont la phase finale est prévue en juin 2023 au Maroc.

Le parcours des U23 en 2019

Le parcours des U23 en 2019 est une motivation supplémentaire. On a envie de faire aussi bien et pourquoi pas les dépasser et gagner la CAN U23. Juste avant la CAN senior, ce serait un message qu'on envoie aux A. Nous travaillons pour y arriver.

L'analyse du match aller

On est tombé sur une équipe nigérienne comme on s'y attendait. Ils ont une maitrise de leur contexte, le terrain, la chaleur, en plus ils étaient athlétiques. On savait qu'ils allaient nous mettre dans un combat physique et c'est ce qui s'est passé. Parallèlement à ça, on a mis un plan de jeu qui nous permettrait d'exploiter les espaces qu'ils nous laisseraient. On a fait une grosse entame de match avec cette grosse occasion après deux minutes de jeu. Je pense que les choses auraient été différentes si on avait marqué. Derrière, on a eu plus de difficulté à mettre notre jeu en place. On va essayer de corriger cet aspect et de gagner ce match retour devant nos supporters.

Les sentiments après le premier match et avant le retour

J'étais frustré après le match aller. Mis à part le résultat, au niveau de la manière, je m'attendais à mieux. Les joueurs avaient fait une très bonne semaine d'entrainement, l'investissement était parfait, la qualité était parfaite. Malheureusement, je n'ai rien vu de ce qui a été fait. J'étais frustré à ce niveau. Mais on est revenu avec un résultat positif, on n'a pas encaissé de but. Maintenant, on va jouer devant nos supporters, sur une belle pelouse. Pour moi, c'est un avantage non négligeable. Je suis confiant pour le match. Les joueurs ont encore fait une bonne semaine même si cela ne garantit pas la victoire. C'est juste bon pour le moral des joueurs d'arriver avec le plein de confiance pour se qualifier pour le troisième tour.

La stratégie de jeu

On a corrigé les deux ou trois petits détails qui nous manquaient dans les sorties de balle. On avait des opportunités, des espaces de sortir les balles en passant par le milieu. Mais on n'a pas assez fait à mon goût. On a essayé de corriger ça toute la semaine, et tout s'est très bien. On espère que les choses se passeront bien comme à l'entrainement. On a aussi insisté sur le travail devant de nos attaquants devant les buts. Au match aller, on a eu une grosse occasion, avec plus de concentration et de lucidité, on ouvre le score et tout change. On essaie de les mettre en confiance pour qu'ils arrivent devant le but avec beaucoup de lucidité.

L'état d'esprit et de l'infirmerie

On a notre effectif au complet. Tous les joueurs ont pris part normalement à la semaine d'entraînement. On arrive avec beaucoup de confiance. On est confiant parce qu'on sait qu'on aura notre public derrière nous. On sait aussi ce qui nous a manqué au match aller. On a hâte d'être à demain et de finir le travail qu'on a commencé déjà.

La cohésion du groupe

Depuis le premier stage que nous avons fait, au début du mois, au stade Champroux, il y a eu beaucoup d'évolution. Les joueurs sont aujourd'hui beaucoup plus libérés, beaucoup plus à l'aise. Ils ont compris le système dans lequel le staff et moi, nous voulons travailler. C'est vrai que la semaine dernière, c'était difficile pour tout le monde parce que c'était une découverte, même pour nous les entraîneurs. On était donc timides. Mais là, on a bien travaillé cette semaine, on a continué à parfaire les automatismes, à régler le petit détail qui nous avait fait défaut la semaine dernière. On est prêts et nous devons montrer que depuis le 6 octobre, on a parcouru du chemin.

Les scenarios possibles

Il faut penser à tous les scenarios. Quand vous jouez ce genre de matchs qui devient une élimination directe, il faut penser à plusieurs scenarios. On est préparés à réagir si on marque rapidement, on est préparés à réagir si on encaisse rapidement, on est préparés à réagir si on domine et qu'on n'arrive pas à concrétiser notre domination. On est préparés à faire faire face à toutes les situations et ne pas être pris au dépourvu. Le football n'est pas une science exacte. On est prêts à jouer notre jeu et à anticiper les situations qui pourraient se présenter. On a envisagé plusieurs scenarios mais on va tout faire pour être maitre du match et nous qualifier pour le prochain tour.

L'adversaire du 3e tour

Ce qu'il faut retenir, c'est que le football ivoirien a de très bons joueurs qui peuvent faire face à tout adversaire. Mais pour le moment, on préfère ne pas nous projeter sur l'adversaire du 3e tour, surtout quand vous ne connaissez même pas l'adversaire. On est concentré sur le Niger. Quand vous pensez déjà au troisième tour, c'est la meilleure façon de rater votre match. La. On est confiant. On est dans le football, il faut avancer avec confiance certes mais avec beaucoup d'humilité. Nous, on avance avec humilié. L'adversaire de demain nous a causé beaucoup de problèmes au match aller. On a travaillé pour résoudre ces problèmes pour les prendre à défaut.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.