Congo-Kinshasa: Fin du suspense/CENI - Kadima annonce la publication du calendrier électoral pour ce samedi 26 novembre

C'est une annonce qui tombe à point nommé. Oui, ce n'est qu'une question de temps. Le calendrier électoral sera rendu public ce samedi 26 novembre 2022, a fait savoir le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Denis Kadima, devant les mandataires des partis et regroupements politiques réunis au Palais du peuple, à l'occasion du cadre de concertation, le troisième du genre depuis sa réinstauration il y a plusieurs mois.

En même temps, le numéro un de la centrale électorale a laissé entendre que la CENI a développé des outils dans le but de faciliter la tâche à la population pour s'enrôler dans les temps et le lancement de l'opération d'identification et d'enrôlement débutera au mois de décembre.

D'ores et déjà, au mois de décembre 2022, la CENI va entamer une étape décisive concernant l'actualisation du fichier électoral. Pour ce faire, devant les mandataires des partis et regroupements politiques, Denis Kadima a renouvelé la ferme détermination de son équipe à organiser les élections de 2023 en mettant en avant tous les défis qui se présentent sur le parcours. " L'institution que je dirige appliquera systématiquement les principes et valeurs de transparence, d'indépendance, d'inclusivité, de redevabilité, d'impartialité et de professionnalisme dans toutes les opérations et procédures, notamment concernant la cartographie opérationnelle ou encore la Révision du fichier électoral (RFE). A l'heure qu'il est, la cartographie des centres d'inscription est finalisée. Aucune des 26 provinces n'a vu le nombre de ses centres d'inscription être réduite. La CENI a, par contre, procédé à un réajustement équilibré avec comme seules motivations l'inclusivité absolue et la réduction de la distance entre les centres d'inscription et le lieu de résidence", a étalé Denis Kadima.

Donnant de menus détails de cette opération à venir qui devra mobiliser toutes les forces vives de l'institution à travers le pays.

La CENI a prévu trois aires opérationnelles dont la première concerne l'Ouest et le Nord-Est avec 10 provinces : l'Equateur, Kinshasa, le Kongo Central, Kwango, Kwilu, Maï Ndombe, Mongala, Nord Ubangi, Sud Ubangi et Tshuapa. La deuxième comprend le Centre et le Sud avec 9 provinces : Haut- Katanga, Haut-Lomami, Kasaï, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Lomami, Lualaba, Sankuru et Tanganyika. La dernière englobe les 7 provinces de l'Est et du Nord-Est : Bas-Uélé, Haut-Uélé, Ituri, Maniema, Nord-Kivu, SudKivu, Tshopo. Par ailleurs, Denis Kadima a exprimé la solidarité de l'ensemble de son bureau aux populations de l'Est qui sont victimes d'une guerre injuste.

L'assistance a été rassurée sur la commande des kits auprès du partenaire coréen Miru System. " Pour l'ensemble de l'opération d'identification et d'enrôlement des électeurs, 29 700 kits ont été commandés et vont principalement fonctionner à l'énergie solaire dans 22 271 centres d'inscriptions. Concernant la première aire opérationnelle, la CENI a prévu un peu plus de 10 000 kits pour couvrir 10 provinces. La durée de l'opération d'identification et d'enrôlement des électeurs est de 30 jours par aire opérationnelle ", a-t-il soutenu, appelant les partis politiques à jouer pleinement leur rôle dans la mobilisation des militants au-delà le peuple entier.

Pour la CENI, il est important de mobiliser les militants, mais aussi la population toute entière à se hâter, car le temps est compté. " Hormis l'application d'enregistrement des électeurs développés par la CENI et Miru Systems, ceux qui détiennent les anciennes cartes d'électeurs peuvent se présenter avec les numéros de leur carte pour une prise en charge rapide de leurs données personnelles ", prévient-elle.

L'assistance a eu droit à une séquence de présentation du kit d'identification et d'enrôlement des électeurs assortie d'une démonstration de simulation d'enregistrement, avec à la clé l'obtention, séance tenante, par les requérants pris au hasard dans la salle, de la carte d'électeur.

Bien avant le mot de Denis Kadima, le 2ème Vice-président, Didi Manara a souligné qu'à ce jour et conformément à la dernière liste lui transmise par le ministère de l'Intérieur, la CENI ne tiendra compte, pour toutes ses opérations électorales, que du nombre officiel des partis et regroupements politiques reconnus légalement (un total de 757).

Il sied de noter que pour les congolais vivant à l'étranger vont également participer à l'opération d'identification et d'enrôlement en vue de voter. Cinq pays sont concernés : la France, les USA, le Canada, l'Afrique du sud et la Belgique.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.