Tunisie: Journée mondiale de lutte contre le SIDA | Chaque jour, 1.100 jeunes infectés...

3 Décembre 2022

Selon les chiffres de 2021, près de 6 millions de personnes vivant avec le VIH ne connaissent pas leur statut sérologique.

A l'occasion de la célébration de la Journée de lutte contre le virus VIH, tenue le 1er décembre de chaque année, l'Association tunisienne de lutte contre les MST et le Sida (ATL MST Sida) a lancé la semaine du dépistage gratuit contre cette maladie. Par la même occasion, une formation destinée aux journalistes, axée sur les droits sexuels et reproductifs, a été organisée.

Une analyse de la situation de cette maladie, VIH et MST, les méthodes de prévention, de traitements, les progrès scientifiques... , ont été abordés et éclairés lors de cette session qui a mis également l'accent sur l'accès aux soins entre lois et droits. Au cours de cette formation, qui s'est étalée sur deux journées successives au cours desquelles des experts en médecine et en droit ont été présents pour éclairer les problématiques liées au cadre juridique national et à l'engagement de l'Etat à l'égard des droits sexuels et reproductifs en Tunisie ainsi que les conséquences du non accès à ces droits, l'atelier était également une occasion pour parler de la semaine internationale du dépistage du virus VIH, qui s'est déroulée du 21 au 28 novembre dernier.

Que disent les chiffres ?

En effet, selon le rapport de l'OnuSida, on estime que chaque jour, 4.000 personnes, dont 1.100 jeunes âgés entre 15 à 24 ans, sont infectées par le VIH. Cette troisième édition de la semaine internationale du dépistage, organisée par la Coalition Plus, a réuni plus de 60 associations qui sont réparties dans 43 pays pour lutter contre cette maladie, dans le but d'améliorer l'accès au dépistage précoce du VIH/Sida, des IST et des hépatites virales pour les population clés et les populations vulnérables dans le monde.

Cette action vise donc à améliorer le système de dépistage aux échelles nationales et promouvoir la reconnaissance par les décideurs politiques du rôle indispensable des systèmes communautaires dans les politiques publiques nationales et internationales de santé et de lutte contre le Sida. En Afrique, notamment en Tunisie, les associations membres de Coalition Plus mènent des actions qui visent à améliorer l'accès des personnes les plus vulnérables au VIH et aux hépatites virales et aux services de prévention, de dépistage et de prise en charge.

Dans le monde, et selon l'OnuSida, d'après les statistiques de l'année 2021, on estimait que 38,4 millions de personnes vivaient avec le VIH, que 5,9 millions de personnes vivant avec le VIH ne connaissent pas leur statut sérologique et que 1,5 million de personnes étaient nouvellement infectées par le VIH. 70% de toutes les nouvelles infections au VIJH comptaient parmi les populations clés et leurs partenaires sexuels et 650.000 personnes sont mortes des maladies liées au Sida, soit une personne par minute.

Toujours selon les statistiques de l'année 2021 (OnuSida), on estime par contre qu'en Tunisie, 5.400 adultes et enfants (âgés de 15 ans et plus) vivent avec le virus VIH, répartis comme suit : 2.400 femmes, 2.800 hommes et 200 enfants. Le taux de prévalence est estimé à 0,1%.

L'enquête Ibbs 2021 a révélé que le taux de prévalence du virus VIH chez les travailleuses du sexe est estimé à 0,5%, de 8,2% chez les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes et de 8,8% chez les usagers des drogues injectables.

Le dépistage communautaire, une stratégie gagnante...

Dans ce sens et pour lutter contre cette maladie et la délimiter, surtout chez les populations clés, le plan stratégique national recommande à cet effet le dépistage communautaire comme une approche additionnelle pour atteindre les populations clés et vulnérables. Cette intégration du dépistage dans une démarche globale de prévention et de santé permet dans ce sens d'optimiser l'impact du dépistage communautaire et de satisfaire les différents besoins des populations clés et d'offrir des services complémentaires de santé sexuelle, de planification familiale et de prévention combinée. A ce titre, l'association ATL MST Sida organisera, après la semaine du dépistage international, une réunion de travail avec le ministère de la Santé au sujet du dépistage communautaire et de l'achat des tests et du gel lubrifiant.

A noter que l'association ATL MST Sida assure le dépistage communautaire dans les espaces à bas seuil et les centres communautaires dans différentes régions (Tunis, Nabeul, Sousse, Gafsa et Tozeur). L'association organise également des campagnes nationales de dépistage afin d'atteindre ces populations.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.