Tunisie: Législatives/Campagne électorale - L'ISIE fait le point sur le recours des candidats aux médias étrangers

Tunis — Il est strictement interdit aux candidats aux élections législatives à l'intérieur du pays de mener leur campagne électorale via des médias étrangers, a souligné le porte-parole de l'instance supérieure indépendante pour les Elections (ISIE), Tlili Mnasri. Dans une déclaration à l'agence TAP, jeudi, Mnasri a précisé que cette interdiction "a été explicitement énoncée dans le texte de la loi électorale avant même qu'elle ne soit révisée en vertu du décret-loi n°55 du 15 septembre 2022."

Pour rappel, l'article n° 66 de la loi organique n°16 de 2014 relative aux élections et aux référendums prévoit dans son premier alinéa que "Les candidats, listes de candidats et les partis quant au référendum, peuvent dans le cadre des campagnes électorales ou référendaires, recourir aux médias nationaux et électroniques. Il leur est interdit de recourir aux médias étrangers."

Dans le même ordre d'idées, le deuxième alinéa de la présente loi énonce "qu'il est exceptionnellement permis, aux listes de candidats relevant des circonscriptions électorales à l'étranger, pendant la campagne électorale pour les élections législatives, de recourir aux médias étrangers. Ce recours est soumis aux principes et aux règles d'organisation régissant la campagne électorale."

%

L'Association des correspondants étrangers en Afrique du Nord dans un communiqué publié, jeudi, a fait part de ses sérieuses appréhensions face aux "difficultés qu'elle rencontre sur le terrain, s'agissant d'assurer la couverture médiatique de la campagne des législatives prévues le 17 décembre".

Les correspondants étrangers ont vainement essayé d'établir un dialogue avec l'ISIE afin de trouver des solutions concrètes, a regretté l'Association, ajoutant que l'instance électorale a argué du motif que la seule voie "objective" étant d'organiser un tirage au sort parmi les candidats sous le contrôle d'un huissier notaire et que seuls les candidats retenus sont habilités à accorder des interviews à la presse étrangère.

En réaction au communiqué de l'association, le porte-parole de l'ISIE a tenu à souligner que le Conseil de l'ISIE "est attaché aux règles juridiques régissant les élections et n'a émis aucune position contraire à l'interdiction explicite prévue dans la loi électorale sur le recours des candidats aux médias étrangers pendant la campagne électorale." Il est à noter que la campagne électorale pour les élections législatives s'achèvera jeudi 15 décembre. Le scrutin étant prévu le 17 décembre 2022.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.