Congo-Kinshasa: Début de l'enregistrement des électeurs congolais dans trois pays

L'enrôlement des électeurs se poursuit avant les échéances électorales, notamment la présidentielle le 20 décembre 2023.

Pour rappel, le pays a été divisé en trois grandes zones. Les opérations d'enregistrement des électeurs pour la première zone, qui concerne les provinces de l'Ouest, a débuté le 24 décembre et devait se terminer le 23 janvier, mais les opérations ont été prolongées de 25 jours par la Commission électorale puisque seul un tiers des électeurs concernés ont pu se faire enrôler. Les opérations commencent néanmoins comme prévu ce 25 janvier dans la deuxième zone qui comprend 9 provinces dont celles du Kasaï et du Katanga, mais également - et c'est une première à l'étranger - dans trois pays.

Ce vote des Congolais vivants à l'étranger est prévu par la loi électorale, mais il n'a jamais été organisé jusqu'ici pour des raisons matérielles. Pour cette élection, la Commission électorale a décidé de lancer l'expérimentation dans cinq pays : le Canada et les États-Unis en Amérique, la Belgique et la France en Europe et l'Afrique du Sud sur le continent. Les trois derniers pays cités sont ceux qui ouvrent le bal de l'enrôlement dès ce mercredi.

Selon la Céni, les centres d'inscriptions doivent être directement implantés dans les ambassades et seront ouverts du mardi au dimanche de 7 à 17h, heure locale, jusqu'à la fin des opérations. En l'occurrence, pour cette deuxième zone, c'est le 23 février. Une inscription évidemment gratuite comme pour tous les enrôlements à l'extérieur et à l'intérieur du pays.

Pour les deux derniers pays concernés par cette première expérimentation de vote à l'étranger, les États-Unis et le Canada, l'enrôlement doit commencer en même temps que la troisième et dernière zone qui concerne une grande partie de l'est de la RDC. Ce sera donc du 16 février au 17 mars.

Le député Delly Sesanga candidat

Le président du parti Envol, qui s'est récemment rendu dans plusieurs villes du territoire congolais, l'a annoncé hier à Lisala. Il revient sur les raisons qui, selon lui, motivent cette candidature.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.