Libye: Le géant de l'énergie Eni investit huit milliards de dollars pour exploiter des sites gaziers

Huit milliards de dollars, c'est ce que va investir le géant italien Eni dans le gaz libyen. L'entreprise s'est mise d'accord avec la Compagnie nationale de pétrole libyenne sur l'exploitation de sites gaziers offshore.

Jusqu'à 850 millions de mètres cubes de gaz par jour, voilà ce que pourraient produire les deux champs gaziers offshore concernés par l'accord entre la Libye et le géant italien de l'énergie Eni. C'est en tout cas que met en avant Farhat Bengdara, le patron de la Compagnie national libyenne de pétrole, qui se félicite du projet.

L'accord avec l'entreprise italienne sera officialisé ce samedi 28 janvier, au cours d'une cérémonie officielle. Au total, Eni va injecter huit milliards de dollars pour le développement de ces deux champs gaziers au large de la Libye. L'entreprise est, on le sait, un partenaire stratégique du pays depuis 1959.

Nouvelle étape

Mais cet accord, c'est aussi une nouvelle étape dans la réouverture des réserves libyennes d'hydrocarbures. En décembre 2022, la Compagnie nationale de pétrole avait invité les entreprises étrangères à reprendre les exploitations sur son territoire, en assurant que la situation sécuritaire y était redevenu suffisamment stable.

Aujourd'hui, la Libye a besoin de ces investissements étrangers pour augmenter sa production. Le pays veut atteindre deux millions de barils de pétrole par jour. C'est presque le double de ce qu'il produit actuellement.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.