Afrique: L'équipe du FMI conclut avec le Sénégal un accord au niveau des services pour le Mécanisme élargi de crédit (MEC) et la Facilité élargie de crédit (FEC), combinés à la Facilité pour la résilience et la durabilité (FRD)

document

Washington DC: Une mission du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par M. Edward Gemayel, a séjourné à Dakar du 27 avril au 11 mai 2023, afin de discuter de la demande des autorités sénégalaises pour un nouvel accord de financement.

A l'issue de la mission, M. Gemayel a fait la déclaration suivante :

"L'équipe du FMI est parvenue à un accord au niveau des services sur les politiques et les réformes qui pourraient être soutenues par le Mécanisme Elargi de Crédit (MEC) et la Facilité Elargie de Crédit (FEC) d'une durée de 36 mois avec un accès de 1,132 milliard de DTS (ou 1,526 milliard de dollars américains, représentant 350 % de la quote-part), combiné à la Facilité pour la résilience et la durabilité (FRD) avec un accès de 242,7 millions de DTS (ou 327,1 millions de dollars américains, représentant 75 % de la quote-part). L'accord de financement au titre du MEC/FEC fournira un ancrage politique dans un environnement extérieur et intérieur difficile et soutiendra les efforts des autorités pour faire avancer les réformes visant à renforcer la résilience économique. La FRD soutiendra les efforts du Sénégal pour renforcer sa résilience aux effets du changement climatique. L'accord conclu avec les services du FMI est soumis à l'approbation de la direction et du conseil d'administration du FMI. L'examen par le Conseil d'administration est provisoirement prévu pour la mi-juin 2023.

%

"En 2022, une confluence de chocs externes liés en grande partie à la guerre en Ukraine a pesé sur la reprise post-Covid-19, affecté les finances publiques, creusé le déficit des comptes courants extérieurs, augmenté les niveaux d'endettement et érodé les réserves internationales de change de la région (UEMOA). Pour 2023, le ralentissement de l'économie mondiale et le durcissement des conditions financières pèseront sur la reprise attendue de l'activité économique. La croissance du PIB hors hydrocarbures est désormais projetée à 5,3 % en 2023 (contre une projection initiale de 6 %). Néanmoins, si la production de pétrole et de gaz démarre au quatrième trimestre de cette année, la croissance totale du PIB pourrait dépasser 8 % en 2023. Les pressions sur les prix s'atténuent mais restent élevées. Les conditions financières sur le marché régional se sont considérablement resserrées.

L'accord MEC/FEC soutiendra les efforts déployés par les autorités pour préserver la viabilité de la dette et reconstituer les marges de manoeuvre budgétaires. À cet égard, les autorités ont réitéré leur engagement à ramener le déficit budgétaire à 3 % du PIB d'ici 2025. Pour atteindre un tel objectif, il faudra mobiliser davantage de recettes, notamment en rationalisant les exonérations fiscales et en supprimant progressivement les subventions à l'énergie qui sont régressives et élevées. Parmi les autres priorités politiques du MEC/FEC figurent le renforcement de la gouvernance financière et l'amélioration du dispositif anti-blanchiment des capitaux et de la lutte contre le financement du terrorisme (AML/CFT), et la mise en oeuvre de réformes pour une croissance plus inclusive et plus riche en emplois, à travers le renforcement des filets de sécurité sociale, la promotion de l'égalité des sexes et l'amélioration de l'environnement des entreprises.

Les réformes soutenues par la FRD aideront le Sénégal à atteindre ses engagements en matière de Contribution Déterminée Nationale (CDN) dans le cadre de l'Accord de Paris de 2015. Les réformes se concentreront sur les mesures d'atténuation et d'adaptation au climat, et sur l'intégration des considérations liées au climat dans la préparation, l'exécution et le suivi du budget.

L'équipe du FMI remercie les autorités Sénégalaises et ses autres interlocuteurs pour leur excellente coopération et les discussions franches et constructives au cours de la mission, et réaffirme le soutien du FMI au Sénégal.

Au cours de la visite, l'équipe a été reçue en audience par son Excellence, Monsieur le Président de la République Macky Sall ; le Premier ministre, Amadou Ba ; le Ministre des Forces armées, Sidiki Kaba ; le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall' le Ministre de l'Intérieur, Antoine Félix Diome ; le Ministre des Finances et du Budget, Mamadou Moustapha Ba ; le Ministre de la Femme, de la Famille et de la Protection de l'enfant, Fatou Diané ; le Vice-gouverneur de la BCEAO, Norbert Toe ; le Directeur national de la BCEAO, Ahmadou Al Aminou Lo ; des hauts fonctionnaires ; des représentants des milieux d'affaires et de la société civile, ainsi que des partenaires au développement.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.