Algérie: Plan national conjoint entre les secteurs de l'Environnement et de la Santé pour améliorer la gestion des déchets hospitaliers

ALGER — La ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Fazia Dahlab a annoncé, jeudi à Alger, que son département ministériel oeuvrait à la mise en place d'un plan d'action conjoint avec le ministère de la Santé visant l'amélioration du système de gestion des déchets hospitaliers.

Lors d'une séance plénière au Conseil de la nation consacrée aux questions orales et présidée par M. Abdennacer Hamoud, vice-président de cette institution, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar, Mme Dahlab a indiqué que ses services "oeuvraient en coordination avec le ministère de la Santé en vue de l'élaboration d'un plan d'action national conjoint visant une gestion exemplaire des déchets hospitaliers, et qui porte sur la mise en place d'un système de suivi et d'évaluation des systèmes de gestion".

En parallèle, "les services du ministère de l'Environnement veillent à redynamiser le travail des inspections régionales et des bureaux d'inspection au niveau des directions locales, et ce, dans l'objectif de signaler et de prendre les mesures nécessaires pour sanctionner les contrevenants aux règles de sécurité contre les dangers de ces déchets", a affirmé la ministre en réponse à la question du sénateur, Abdelkader Djadi (FLN).

Mme Dahlab a fait savoir, dans ce sens, que les infractions liées à la gestion des déchets hospitaliers enregistrés par les services compétents, sont traitées directement par son département ministériel et ses services décentralisés, où 5 avertissements ont été adressés à trois établissements sanitaires à Ain Defla, et un autre avertissement à un établissement sanitaire dans la wilaya de Naama.

%

Il s'agit également de neuf mises en demeure adressées à des établissements sanitaires aux wilayas de Mostaganem et d'Alger, et 5 mises en demeure à 5 établissements sanitaires à la wilaya de Skikda.

La ministre a, par la même, rappelé l'arsenal juridique qui encadre l'opération de gestion et d'élimination des déchets, à l'instar du décret exécutif n 03-478 du 9 décembre 2003 définissant les modalités de gestion des déchets d'activités de soins notamment l'emballage et le stockage de ces déchets, en plus du décret exécutif n 09-19 du 20 janvier 2009 portant règlementation de l'activité de collecte des déchets spéciaux, y compris les déchets dangereux.

Par ailleurs, la ministre a appelé, en répondant à la question du sénateur Fouad Sebouta du Front de libération nationale (FLN) relative aux Centres d'enfouissement technique (CET) de la wilaya de Jijel, à l'impératif de soutenir les collectivités locales dans la gestion de ces structures et sensibiliser les citoyens à l'importance socioéconomique et environnementale des projets de traitement et de recyclage des déchets.

A ce propos, elle a affirmé qu'"il est indispensable d'encourager les jeunes et les porteurs d'idées à investir dans ce domaine qui aura sa place à l'avenir, ainsi qu'un grand impact à la lumière de l'orientation vers une économie circulaire".

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 90 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.