Madagascar: Genre et climat - Lancement du Fonds PISCCA 2023

L'appel à projets vient d'être lancé par le Service de coopération et d'action culturelle (SCAC) de l'Ambassade de France à Madagascar dans le cadre du Fonds PISCCA (Projets Innovants des Sociétés Civiles et Coalitions d'Acteurs) qui focalise, cette année 2023 sur les « Femmes résilientes et actrices de la lutte contre le changement climatique et ses effets ». Ce fonds PISCCA est un mécanisme d'appui à la société civile à Madagascar par l'ambassade de France. Pour cette année, il se penche sur le genre et le climat, et octroie un financement à des projets innovants liant ces deux volets. Il vise alors à améliorer la résilience des femmes et des jeunes filles à travers la promotion de l'autonomisation et l'appui aux actions pour lutter contre le changement climatique et ses effets.

« Les projets devront s'articuler autour des programmes visant la promotion des droits des femmes et jeunes filles sensibles aux enjeux environnementaux, la préservation de l'environnement en intégrant une approche genre ainsi que l'autonomisation des femmes et des jeunes et son adaptation au dérèglement climatique », indique l'ambassade de France. L'enveloppe allouée s'élève à 750 000 euros pour l'ensemble des projets. Un financement pouvant s'élever jusqu'à 120 millions d'ariary pourrait être octroyé pour chaque projet. Pour les associations déjà financées par un précédent fonds PISCCA ou soutenues par le programme Fanainga, la subvention pourrait atteindre 150 millions d'ariary. Des séances d'information en ligne sont prévues les 2 et 19 juin 2023 pour accompagner les organisations intéressées par l'appel à projet. La date limite de la soumission des dossiers est le 3 juillet 2023.

Rappelons que depuis 1996, le Fonds PISCCA a financé 220 microprojets, mis en oeuvre sur une période de 12 à 24 mois, ainsi que le renforcement d'acteurs locaux, le tout financé à hauteur de 9,5 millions d'euros.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 90 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.