Sénégal: Violentes manifestations - Le Médiateur de la République invite les Sénégalais à se ressaisir

Le Médiateur de la République, Demba Kandji, a vigoureusement dénoncé la violence et les saccages enregistrés à la suite du verdict de l'affaire dite « Sweet Beauté » opposant le leader politique Ousmane Sonko à la jeune masseuse Adji Sarr. Il a appelé ses compatriotes à la retenue en travaillant à surmonter les présentes épreuves.

« À ma connaissance, la décision (de justice) qui est critiquée et commentée n'est pas encore disponible. À ce jour, aucune des parties au procès qui parle n'en connait les motifs. Il n'y a que les motifs du juge pour nous conduire à la conclusion que c'est dans un sens qu'il faut s'orienter en termes de compréhension ou dans un autre », a déclaré, mardi, l'ancien Président de la Cour d'appel de Dakar sur « Iradio ». En conséquence, l'ancien Doyen des juges a appelé ses compatriotes à « se ressaisir ».

« Il faut que les gens sachent raison garder, qu'ils reviennent à la raison. Tout le monde veut la justice pour soi et pour ses proches, rarement pour les autres. Ce n'est pas le moment de se livrer à du brigandage juste parce qu'on a simplement entendu un dispositif de jugement. Ce pays est le nôtre. Nous ne le quitterons jamais. Il n'y a que la mort qui peut nous séparer de cette belle terre qui est le Sénégal », a dit Demba Kandji.

Et de poursuivre : « C'est une arène dans laquelle nous entrons pour combattre, mais dont nous sortirons les pieds devant. Aussi, rien ne peut et ne doit justifier les destructions de biens publics et privés qui appartiennent au Sénégal ». Tout en rappelant que « l'État de droit constitue notre berceau », le Médiateur de la République pense qu' « il faut que la justice qui en est le soubassement régule nos rapports ». À défaut, « on va être des hordes de pilleurs et de casseurs », a-t-il fait remarquer.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 90 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.