Togo: Une langue qui résiste

15 Juin 2023

Depuis des années, on prédit un recul de la langue française en Afrique au profit de l'anglais.

L'adhésion de certains pays francophones au Commonwealth renforce cette idée.

Martin Dossou Gbenouga, directeur général du Centre international de recherche et d'étude de langues de l'Université de Lomé, n'observe pas d'essoufflement.

C'est même le contraire qui se produit. Le Centre qu'il dirige accueille de plus en plus d'étudiants africains anglophones qui souhaitent apprendre le français, mais aussi des diplomates et des fonctionnaires d'organisations internationales.

'Entre 1.200 et 3.000 personnes sont accueillis ici chaque année ici', indique M. Gbenouga.

Outre le français, le Centre assure l'apprentissage des langues africaines locales.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.