Sénégal: Après l'orientation stratégique - Le Bos/Pse lance la structure de « Pse priorité jeunesse »

Le Bureau opérationnel du suivi du Plan Sénégal émergent (Bos/Pse) a lancé ce vendredi 15 septembre, les travaux de l'atelier intensif de structuration du programme Pse priorité jeunesse. Le programme vise, à terme, l'épanouissement social et économique des jeunes, sans discrimination de genre ou de territoire, par l'accès équitable à un emploi décent.

Même si, depuis 2012, d'importantes initiatives visant à accompagner la jeunesse ont été mises en place, le directeur général du Bos/Pse a souligné qu'il est ressorti des constats qu'en dépit de toutes ces actions, les problèmes et les besoins persistent et soulèvent des questions liées à l'efficacité et à la pertinence des options politiques et stratégiques en faveur de la jeunesse.

Me El Ousseyni Kane a indiqué que la jeunesse a toujours constitué un formidable potentiel de développement et les défis à relever demeurent énormes. Le Sénégal est un pays caractérisé par l'extrême jeunesse de sa population, avec 42% de la population âgée de moins de 15 ans et un âge médian se situant à 18 ans, selon les chiffres de l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd).

En ce sens, il a confié qu'afin d'apporter une réponse à cette problématique, le Bos/Pse, sur mandat du ministère en charge de la Jeunesse, de l'emploi et de l'entreprenariat, a engagé la structuration de ce chantier à travers une démarche qui se veut inclusive et participative.

%

Après l'atelier d'orientation stratégique qui a constitué la première étape de ce processus, les parties prenantes autour de ce programme dédié aux jeunes, « plancheront sur les aspects techniques et financiers de ce programme » pendant cinq semaines consécutives.

A ce titre, les parties impliquées travailleront à maturer les projets devant constituer la première phase du plan d'investissement de ce programme ; évaluer les besoins de financement global pour opérationnaliser le programme ; obtenir des hautes autorités leur engagement à réaliser les actions dévolues à l'État dans le cadre de la mise en oeuvre de ce programme ; et enfin maturer toutes les réformes critiques pour la réussite de la mise en oeuvre du programme.

Les porteurs de projets répondant aux attentes des jeunes ont manifesté leur engagement à contribuer à la réalisation de programme Pse priorité jeunesse. En ce sens, 527 projets ont été soumis aux équipes du Bos/Pse, même si « une liste restreinte a été retenue ».

Le ministre de la jeunesse rassure pour la mise en oeuvre des conclusions

Par ailleurs, le ministre en charge de la jeunesse, de l'emploi et de l'entreprenariat qui a présidé la rencontre, a salué « l'aboutissement d'un travail collectif entrepris depuis des mois et qui a mobilisé aussi bien les services de l'Etat que les Partenaires techniques et financiers ».

Pape Malick Ndour a, dans la foulée, soutenu que l'émergence visée par le Sénégal à l'horizon 2035, ne peut être portée, entre autres, que par une jeunesse instruite, épanouie, entreprenante et engagée.

Il a également rassuré que « le gouvernement ne ménagera aucun effort pour mettre pleinement en oeuvre les activités qui seront prévues dans le cadre de ce programme ».

Les partenaires réitèrent leur engagement à l'Etat du Sénégal

Pour sa part, le représentant résidant par intérim du système des Nations Unies au Sénégal a magnifié la démarche inclusive du Bos/Pse et l'engouement autour du programme Pse priorité jeunesse. Luck Gnonlonfoun a également indiqué que « la jeunesse constitue une opportunité mais aussi une menace lorsque leur plein potentiel n'est pas utilisé ».

M. Gnonlonfoun a invité les acteurs à maintenir leur engagement et leur mobilisation pour qu'au terme des cinq semaines, les objectifs fixés soient atteints afin de garantir l'autonomisation des jeunes hommes et femmes sénégalais.

Il a aussi renouvelé la disposition du système des Nations Unies à s'investir davantage pour renforcer l'accompagnement technique avec la mobilisation de toutes agences des Nations Unies concernées.

La représentante résidente du royaume de la Belgique à Dakar a noté que « force est de constater que malgré les nombreux efforts fournis dans tous les domaines par les Partenaires techniques et financiers (Ptf) et les gouvernements, nous cherchons toujours les leviers les mieux adéquats pour apporter davantage de réponses adaptées à la complexité des besoins exprimés par la jeunesse ».

Régine DEBRABANDERE qui s'est exprimée au nom de l'Union européenne, a déclaré que l'Ue réaffirme sa volonté d'accompagner ce parcours d'élaboration du programme Pse priorité jeunesse.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.