Cote d'Ivoire: Transformation locale de l'anacarde - La zone agro-industrielle de Korhogo ouvre ses portes

Le ministre d’Etat ministre de l’agriculture et du développement rural Kobenan Kouassi Adjoumani et des officiels procèdent ici, la coupure du ruban symbolique( Ph : Bamba M.)
24 Septembre 2023

Le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture, Kobenan Kouassi Adjoumani était à Korhogo le Samedi 23 Septembre 2023. Où   au nom du Premier ministre Achi Patrick, il a procédé à l'inauguration de la zone agro-industrielle de Korhogo, ( Zaiko)

Pour le ministre d'Etat Adjoumani, l'aménagement de cette zone agro-industrielle dédiée à la transformation de l'anacarde, a créé un cadre propice pour l'installation d'unités industrielles de transformation de la noix de cajou. Il a exhorté à cet effet les producteurs de saisir les opportunités et de contribuer à son rayonnement. Il a ajouté que l'installation d'une Zone Agro-Industrielle est une garantie de débouchés pour les producteurs, et la garantie d'un revenu stable pour lesdits producteurs.

« Il nous faut rassurer les investisseurs qu'en s'installant sur cette zone industrielle, ils s'offrent la possibilité d'avoir en grande quantité la meilleure qualité du cajou ivoirien. Nous devons ainsi mettre l'accent sur la qualité de notre production par le respect strict des recommandations des encadreurs, à savoir : faire un ramassage régulier des noix, faire le séchage et le stockage à l'abri de l'humidité », a-t-il dit.  M.  Adjoumani a fait une adresse spéciale au président de la République, Alassane Ouattara, qui a décidé, conformément à ses choix stratégiques judicieux, de faire du secteur agricole en général et de l'Agro-industrie en particulier, le fer de lance de la transformation structurelle de l'économie.

Juste avant lui, le Directeur général du Conseil du coton et de l'anacarde, Dr Adama Coulibaly, a rendu un vibrant hommage au Chef de l'Etat ivoirien, Alassane Ouattara pour sa vision, qui a permis de créer toutes ces infrastructures. A l'en croire, près de 8000 emplois seront créés à travers cette zone. Il a plaidé pour que la zone soit baptisée « Zone agro-industrielle Amadou Gon Coulibaly » pour son implication personnelle de son vivant dans la réalisation de ce projet.

%

Par ailleurs, le représentant de la Banque mondiale, Tre Jean Phillipe, a révélé qu'en 2022, la Côte d'Ivoire a réussi à transformer près de 21% de sa production locale soit l'équivalent 224 000 tonnes et des ambitions pour 2023, c'est de transformer 28% de sa production, ce qui est au-delà des objectifs du Pnd. Selon lui des données récentes du marché international de l'amande présage que la Côte d'Ivoire est devenue le 2ème exportateur d'amande de cajou devant l'Inde. Il a félicité le Gouvernement pour la réalisation de ce projet. « Ensemble, partenaires techniques et financiers, Etat de Côte d'Ivoire, partenaires privés, nous pouvons transformer l'économie de ce pays et faire de la Côte d'Ivoire, l'acteur majeur incontournable dans l'échelle mondiale de la transformation de la noix de cajou », a-t-il fait savoir.

Soulignons que la Zone agro-industrielle anacarde de Korhogo bénéficie d'aménagements venant en renforcement des infrastructures locales avec entre autres : une station d'épuration pouvant traiter jusqu'à 500 m³ d'eaux usées par jour, mise à la disposition de toutes les industries de la région, et permettant de pallier aux problématiques environnementales afférentes, un transformateur de 40 Méga Volt Ampère (Mva) qui vient en renforcement du réseau électrique de la ville de Korhogo.

L'anacarde est devenu le deuxième produit d'exportation agricole de la Côte d'Ivoire, passant de 400 000 tonnes en 2011 à plus d'un million de tonnes en 2022. Aménagée par le Conseil du coton et de l'anacarde dans le cadre du Projet de promotion de la compétitivité de la chaine de valeur de l'anacarde (Ppca), co-financé par la Banque mondiale, cette Zone agro-industrielle, la première des trois aménagées par le projet, vient renforcer les acquis de la filière anacarde en termes d'appui à l'investissement privé dans les infrastructures de Transformation.

Ces trois Zones agro-industrielles permettront de transformer jusqu'à 150 000 tonnes de noix brutes de cajou, accroissant ainsi la capacité nationale.  A noter que la cérémonie d'inauguration a aussi été l'occasion pour la pose de la première pierre des usines de deux opérateurs ayant acquis des lots industriels sur ladite zone. Il s'agit du vietnamien Long Son, plus gros opérateur de la transformation des noix brutes de cajou du Vietnam, et de l'ivoirien EGE PREST, filiale du groupe Soukpafolo.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.