Sénégal: Ecoconstruction - Le certificat Edge remis à Teyliom Propertie et Duo Real Estate

Dakar — Le ministre de l'Urbanisme, du Logement et de l'Hygiène publique, Abdoulaye Saydou Sow, a procédé lundi à la remise du certificat Edge aux promoteurs immobiliers sénégalais Teyliom Propertie et Duo Real Estate en vue de la construction des six premiers projets de logements durables.

Edge est une plateforme internationale de certification d'écoconstruction développée par la Société Financière Internationale (IFC, anglais), la branche du Groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, dont l'objectif est de répondre aux besoins des pays en développement, indique un document de presse.

"Ce label a été mis en place pour permettre, encourager et promouvoir la construction écologique des bâtiments dans les pays émergents", a déclaré Olivier Buyoya, directeur régional de la société financière internationale (IFC).

Il a indiqué que le secteur de la construction émet le plus de gaz à effets de serre avec impact réel sur les pays africains qui sont "victimes des changements climatiques ».

La certification Edge permet "aux développeurs, aux promoteurs immobiliers, aux Etats et l'ensemble de l'écosystème autour du secteur de la construction de pouvoir construire dans les normes qui respectent l'environnement", a-t-il dit.

Le label Edge est donné à ces projets certifiés avec une utilisation optimale des sources d'énergie, d'eau dans les bâtiments qui seront réalisés.

%

"Je suis aussi très heureux d'apprendre qu'il y a un promoteur [La SN HLM] qui est en passe d'être certifié. Cela démontre l'intérêt et l'opportunité économique que représente ce nouveau chantier qui est le bâtiment écologique", s'est-il réjoui.

Il a toutefois évoqué le coût élevé des bâtiments écologiques qui représente l'un des obstacles de ce modèle de construction économe. La collaboration avec le gouvernement va permettre de lever ces obstacles.

Le ministre de l'Urbanisme a pour sa part salué la "pertinence" du label Edge à travers "sa facilité d'implémentation dans des écosystèmes de la construction tels que les nôtres mais surtout l'impact bénéfique durant toute la durée de vie du bâtiment sur les frais d'exploitation".

Les constructions selon les normes Edge permettent également une réduction des besoins en énergie et en eau de 20%.

Selon lui, c'est "l'idéal vers lequel nous devons tendre, concilier nos objectifs globaux et les défis quotidiens de nos concitoyens" et cette certification marque "un jalon essentiel dans notre stratégie globale d'intégration du concept de Bâtiment durable au Sénégal".

Abdoulaye Saydou Sow a rappelé les efforts faits par le gouvernement sénégalais notamment à travers son département ministériel afin de créer un cadre de concertation multisectoriel en bonne intelligence avec les publics et privés concernés.

"Aussi, sur le plan législatif nous nous sommes évertués à apporter des améliorations au code de l'urbanisme, et à établir de nouvelles exigences énergétiques dans le code de la construction, tous les deux projets soumis à l'Assemblée nationale pour adoption dans les semaines à venir", a-t-il renseigné.

Le projet Phard qui vise à produire de la connaissance sera expérimenté sur des sites pilotes, sur financement du fonds Français pour l'Environnement mondial dans le but de "créer des villes durables et des bâtiments en harmonie avec les défis environnementaux actuels", a indiqué M. Sow.

Le ministre de l'Urbanisme, du Logement et de l'Hygiène publique a salué les efforts du groupe de la Banque mondiale (BM) qui est un "partenaire privilégié dans la création de villes résilientes".

A l'en croire, cette collaboration entre le gouvernement sénégalais et la Banque mondiale montre leur détermination à oeuvrer ensemble pour un avenir plus écologique.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.