Burkina Faso: Plusieurs dizaines de personnes tuées dans un village de la région Centre-Nord

Soldats burkinabè (photo d'archives).

Au Burkina-Faso, plusieurs dizaines de personnes, principalement des femmes et des enfants, ont été tuées mercredi lors d'une expédition armée dans le village de Zaongo, dans la région du Centre-Nord. Ni les auteurs, ni le mobile de ce massacre ne sont encore connus. Le gouvernement n'a fait aucune communication officielle sur ce drame.

Sur les images circulant sur les réseaux sociaux, on peut voir des femmes et des enfants, pour la plupart,et des impacts de balles sur les corps. Le massacre a eu lieu à Zaongo, dans le Centre-Nord. « Le village était contrôlé depuis 2021 par les groupes armés terroristes. C'est l'un des rares à ne pas avoir été déguerpi », selon des habitants de la région.

Une des explications avancée de cette attaque serait le fait que les jeunes ayant fui le village, il n'y avait plus de forces vives pour contrôler la commune. Et les villageois restant auraient refusé d'accueillir les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), pour assurer ce contrôle face aux jihadistes.

Mobile inconnu

Certaines rumeurs laissaient entendre, selon des habitants des villages voisins, que Zaongo collaborait avec les terroristes qui rodent dans la région. « Ces habitants étaient soupçonnés par les villages voisins d'être des collaborateurs des groupes terroristes », témoigne un ressortissant de la zone. « Il y a eu une attaque non loin du village deux jours avant le massacre, et lors de la traque des terroristes, les Forces défense et sécurité sont passées par là-bas », explique encore une autre source, sans plus de détails

Pour l'heure, ni les auteurs, ni le mobile de cette tuerie ne sont connus avec certitude. Les autorités officielles n'ont fait aucune communication à ce sujet. Plusieurs sources sécuritaires confirment officieusement la tuerie des populations civiles dans ce village.

AllAfrica publie environ 400 articles par jour provenant de plus de 90 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.