Ethiopie: Le pavillon de l'héritage vert de l'Éthiopie à Dubaï témoigne de l'engagement du pays dans la lutte contre le changement climatique

<strong>Addis Ababa — Le pavillon de l'héritage vert de l'Éthiopie dans la zone verte de la COP28 à Dubaï démontre les efforts et les engagements du pays dans la lutte contre le changement climatique et la sécurité alimentaire, a déclaré le bureau du Premier ministre.

Lors de la COP28, l'Éthiopie présente ses initiatives de développement liées à l'héritage vert au pavillon de l'Éthiopie dans la zone verte.

Le Premier ministre Abiy Ahmed et Son Altesse le Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan ont visité le pavillon vendredi avant son inauguration officielle.

Le pavillon témoigne de l'engagement ferme de l'Éthiopie à lutter contre le changement climatique par des solutions concrètes, a déclaré le Premier ministre Abiy.

Le bureau du Premier ministre a invité les participants à visiter le pavillon de l'héritage vert de l'Éthiopie dans la zone verte de la COP28 à Dubaï et à s'informer sur les efforts et les engagements de l'Éthiopie en matière de lutte contre le changement climatique et d'amélioration de la sécurité alimentaire.

Les dirigeants du monde entier sont réunis à Dubaï, aux Émirats arabes unis, pour tracer une voie ambitieuse dans la lutte mondiale contre le changement climatique lors de la conférence des Nations unies sur le changement climatique de 2023 (COP 28), qui se déroule du 30 novembre au 12 décembre.

%

Plus de 60 000 personnes participent à la conférence, dont des délégués des États membres de la CCNUCC, des chefs d'entreprise, des jeunes militants, des représentants des communautés autochtones, des journalistes et d'autres parties prenantes.

L'Éthiopie a mis en oeuvre une campagne de reboisement à l'échelle nationale dans le cadre de son initiative "Green Legacy" lancée par le Premier ministre Abiy Ahmed en 2019.

Le pays a prévu de planter plus de 50 milliards de semis d'arbres au cours des deux phases de la campagne.

Au cours de la première phase de l'initiative, le pays a pu planter 25 milliards de semis de variétés agroforestières, forestières et ornementales, dépassant le plafond fixé en mobilisant plus de 20 millions de personnes en quatre ans.

Le pays a également lancé la deuxième phase de l'initiative lors de la dernière saison des pluies avec l'objectif de planter 25 milliards de plants d'arbres supplémentaires en quatre ans.

Depuis 2019, une culture verte nationale s'est enracinée, a évolué et s'est développée en l'espace de cinq ans, entraînant une baisse significative du taux de déforestation et la formation de nouvelles forêts.

Ces nouvelles forêts joueront un rôle essentiel dans le piégeage du carbone à mesure que l'Éthiopie avancera dans ses efforts pour lutter contre le changement climatique

AllAfrica publie environ 400 articles par jour provenant de plus de 90 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.