Burkina Faso: Le secrétaire général du collectif contre l'impunité enlevé à Ouagadougou

Au Burkina Faso, enlèvement du secrétaire général du collectif contre l'impunité et la stigmatisation des communautés (CISC). Selon ses proches, le docteur Daouda Diallo a été arrêté ce vendredi et conduit vers une destination inconnue. Son nom figurait sur une liste de personnes réquisitionnées de force.

C'est autour de 15h, vendredi, alors qu'il s'était rendu à la division de la migration de la police nationale, que le docteur Daouda Diallo a été « enlevé ». « Son passeport était arrivé à expiration et il était venu pour le renouvellement », explique un proche du secrétaire général du CISC.

À peine arrivée sur les lieux, plusieurs individus en civil ont encerclé son véhicule et l'ont emmené vers une destination, jusque-là, inconnue.

Le secrétaire général du collectif contre l'impunité et la stigmatisation des communautés, par ailleurs lauréat du prix Martin Ennals 2022, vivait caché depuis la publication d'une liste d'une douzaine de personnes (journalistes, syndicalistes, acteurs de la société civile et politiciens) réquisitionnées pour participer à lutte contre le terrorisme. Il avait remporté ce prix pour son combat pour le respect des droits humains.

Le collectif contre l'impunité et la stigmatisation des communautés avait déclaré dans un communiqué que cette réquisition forcée ne visait qu'un seul objectif : « Faire taire toute voix discordante, d'écraser tout citoyen et toute organisation critique » de la gestion du pouvoir.

AllAfrica publie environ 400 articles par jour provenant de plus de 90 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.