Afrique: Revue de presse de l'Afrique Francophone du 04 Décembre 2023

Revue de presse AllAfrica
4 Décembre 2023

Rd Congo :  Maintien de la paix- Tshisekedi a finalement eu raison de la force Est-africaine…

Le Président congolais, Félix Tshisekedi, a finalement réussi à se débarrasser de la force Est-africaine - composée de Kenyans, de Sud-Soudanais, de Burundais, d’Ougandais chargée d’aider à contenir voire défaire les rebelles du M23 et stabiliser l’Est de la République démocratique du Congo. Puisqu’un premier groupe d'une centaine de militaires kényans de ladite force a quitté la région depuis l'aéroport de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, à destination de Nairobi. C’est à l'issue d'un sommet de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est (Eac) tenu le 25 novembre 2023, qu’il a été annoncé dans un communiqué que la Rd Congo « ne renouvellerait pas le mandat de la force régionale au-delà du 8 décembre 2023 ». Pour remplacer la force de l’Eac, Félix Tshisekedi compte notamment sur le déploiement de contingents de la communauté d’Afrique australe (Sadc) à laquelle appartient également son pays. Il a déjà sollicité et obtenu la mise à disposition de contingents d’Afrique australe. Kinshasa bénéficie également de l’appui de mercenaires européens depuis fin 2022. Puisqu’environ un millier d’anciens militaires européens présentés par Kinshasa comme des « instructeurs » et répartis dans deux sociétés privées, sont également présents dans le Nord-Kivu, selon Spoutnik Afrique. Un premier groupe du contingent kényan vient de quitter le sol congolais ce dimanche à 5h du matin ». (Source : Spoutnik Afrique )

Afrique du Sud : Horreur dans un township- Sept personnes soupçonnées de crime brûlées vives

Dans un township de Johannesburg, une foule s’est fait justice elle-même en brûlant sept individus suspectés de crime. Le retour de l’Inquisition ? Nous ne sommes plus au Moyen Âge, ni en Espagne. Et pourtant, des personnes soupçonnées d’un crime sont encore brûlées vives. Les faits se sont produits en Afrique du Sud, dans le township de Diepsloot, où sept individus suspectés de crime ont été arrêtés, ligotés et brûlés vifs par une foule. Selon le porte-parole de la police, Mavela Masondo, « l’enquête préliminaire indique que les victimes ont été attaquées et brûlées par la foule ».« Ils ont été poursuivis, attrapés et attachés avant d’être tués. Oui, c’était un collier », a précisé un habitant en référence au « supplice du collier », c’est-à-dire à l’utilisation d’un pneu (ou de cordes) placé autour du cou de la victime, aspergé d’essence avant d’être incendié.(Source :  20minutes)

Burkina Faso : Liberté de la presse-   La junte suspend la diffusion du média français Le Monde

Le régime militaire au pouvoir au Burkina Faso a annoncé samedi soir avoir suspendu « tous les supports de diffusion » du média français Le Monde, après la publication la veille d'un article au sujet d'une attaque jihadiste sanglante dans le nord du pays.« Le gouvernement a décidé en toute responsabilité de la suspension de tous les supports de diffusion du journal Le Monde au Burkina Faso à compter du samedi 2 décembre 2023 », a écrit dans un communiqué le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo, évoquant "un article tendancieux".

Guinée Bissau : Embalo brise le silence - « Il s’agit d’une tentative de coup d’État…»

De retour à Bissau samedi 2 décembre 2023 dans la soirée, Umaro Sissoco Emablo n’a pas mâché ses mots suite aux troubles enregistrés le 1er décembre 2023 dans son pays. Le président de ce pays lusophone indique sans ambages que les évènements ayant secoué la capitale ne sont ni plus ni moins qu’une tentative de coup d’Etat. Il avertit que les conséquences seront graves pour tous ceux qui sont impliqués. L’ancien président en exercice de la Cédéao révèle qu’il y a des écoutes téléphoniques dans lesquelles les assaillants reconnaissaient avoir retiré de la PJ (police judiciaire) les deux ministres et les ont conduits à la Garde Nationale.« Il s’agit d’une tentative de coup d’État et les conséquences seront graves pour toutes les personnes impliquées. Ils ont dit ici : Soit nous vivons en paix ou nous mourons tous. C’est cette fois. Tchongo a été commandé par quelqu’un. Tchongo n’est pas fou de s’attaquer aux cellules de la police judiciaire et de d’exfiltrer le ministre des Finances et le secrétaire d’État du trésor », a martelé M. Embalo.( Source :africaguinee.com)

Gabon : Classement Fifa- Avec 4 places gagnées, le Gabon désormais 82e mondial

Le dernier classement Fifa des nations a été publié ce jeudi 30 novembre 2023 suite aux deux premières journées des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Bon élève en cette période, le Gabon s’est attelé à grappiller des points en se hissant à la 82e place mondiale. Soit un bond de 4 places bien mérité. S’il ne s’agit pas d’un classement momentané après l’ouverture des éliminatoires Afrique pour le mondial, il reste que l’équipe nationale du Gabon a entamé une remontada. Autant dire que la victoire de Franceville face au Kenya et celle en Tanzanie face au Burundi ne sont pas passées inaperçues. Résultat, 4 places gagnées d’un coup durant le seul mois de novembre 2023. Si le haut du tableau reste inchangé, il est à noter la percée des panthères du Gabon. Les félins retrouvent la 82e place. Un gain de 4 places qui pourrait se poursuivre avec les rencontres à venir. Ci-dessus, le Top 20 Afrique du 30 novembre 2023 (Source : alibreville.com)

Togo : Transport aérien- ASKY revendique avoir transporté plus d’un million de passagers cette année

A la date du 26 novembre 2023, la compagnie aérienne panafricaine, Asky, basée à Lomé, a transporté 1 000 300 passagers au départ et à destination de l’Aéroport international Gnassingbé Eyadéma (Aige). Ce bilan a été présenté à la presse locale à Lomé en début de semaine, par le directeur commercial par intérim de Asky, Daté Tevi-Benissan Martial. Ce nombre de voyageurs devrait passer à 1 120 000 selon les perspectives de la compagnie qui indique que les passagers ont été transportés vers 26 villes, dans 24 pays du continent africain grâce aux 14 avions qui constituent sa flotte. Cette flotte devrait être renforcée l’année prochaine avec la réception de 3 avions, Holy 737 Max. « Déjà en janvier, nous devons recevoir un nouvel avion qui vient remplacer un ancien. Et pour l’année prochaine, nous allons nous concentrer à consolider les deux destinations que nous avons ouvertes cette année, Luanda et Nairobi », a indiqué Tevi-Benissan Martial. (Source : alome.com)

 Niger : Le Niger et le Burkina quittent le G5 Sahel- Les dessous d’un retrait

Le Burkina Faso et le Niger, deux pays de l’Afrique de l’Ouest dirigé par des militaires ont décidé de quitter le G5 Sahel y compris la Force conjointe. Créé en fin 2014, le G5 Sahel rassemblait jusque-là, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Son objectif était de mutualiser les capacités et les moyens pour faire du Sahel un espace de sécurité et de développement. Près de neuf ans après, Niamey et Ouagadougou constatent que cet objectif est loin d’être atteint « Force est de constater qu’après près de 9 ans d’existence, l’organisation peine à atteindre ses objectifs. Pire, les ambitions légitimes de nos Etats à faire de l’espace du G5 Sahel une zone de sécurité et de développement sont contrariées par des lourdeurs institutionnelles, des pesanteurs d’un autre âge qui achèvent de nous convaincre que la voie de l’indépendance et de la dignité sur laquelle nous sommes aujourd’hui engagés, est contraire à la participation au G5 Sahel dans sa forme actuelle », indique les deux Etats dans un communiqué conjoint signé le 1er décembre mais qui a fuité ce dimanche 03 décembre.(Source : africaguinee.com)

Rca : Cohésion et réconciliation- Les habitants du PK5 se souviennent de la guerre

Le PK5, ce quartier populaire, commercial et culturel, a été durement frappé pendant la crise militaro-politique de 2013. Considéré comme le poumon économique de la Centrafrique, c'est là que transitent tous les produits venant du Cameroun, du Tchad et du Soudan. Le coup d'État de 2013 de la coalition Séléka contre l’ancien président François Bozizé, a plongé ce quartier cosmopolite dans la violence. La paix est revenue, mais les habitants se souviennent de cette page sombre de l'histoire.KM5. Nous marchons dans la rue Dido, autrefois appelée « Couloir de la mort ». Malgré l'ambiance qui y règne actuellement, l'endroit porte encore les stigmates de la crise. Entre décembre 2013 et les mois de janvier, février et mars 2014, les milices Séléka et anti-Balaka semaient la désolation ». (Source :  Rfi)

 Sénégal : Présidentielle 2024- Amadou Ba se rend à Paris, la raison dévoilée

Amadou Ba, Premier ministre du Sénégal et désormais candidat à la présidence pour la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY), est attendu à Paris au début de décembre. Selon « Jeune Afrique », ce déplacement s’inscrit dans une démarche de rapprochement avec la diaspora sénégalaise en France, notamment après un glissement de cet électorat vers l’opposition lors des dernières législatives. Cet événement marque le deuxième voyage de Amadou Ba à Paris depuis sa nomination comme Premier ministre en septembre 2022, mais il s’agit de son premier déplacement officiel en tant que candidat à la présidentielle de février 2024. Ce voyage survient après une tournée économique débutée le 20 octobre 2023, qui a mené Ba dans plusieurs régions du Sénégal. Cette tournée, perçue par certains comme le début de sa campagne présidentielle, a mis l’accent sur le développement économique et les enjeux locaux.(Source :adakar.com)

Côte d’Ivoire : Caf ligue des champions- La belle opération des Mimos

Deux matchs disputés, un nul et une victoire. Quatre points au compteur et en prime, la première place du groupe B. Contrairement à la saison dernière, l’Asec démarre bien sa campagne en coupe africaine. Les Mimos sont bien partis pour accéder au deuxième tour de la compétition. C’est le grand espoir des Actionnaires qui ont célébré, samedi dernier, avec beaucoup d’enthousiasme la courte mais belle victoire de leur club contre la formation marocaine du Wydad de Casablanca (1-0), au stade Félix Houphouët -Boigny. Contre le favori sur le papier de cette poule, Aka Essis et ses coéquipiers ont montré du caractère, l’une des armes de l’équipe coachée par Julien Chevalier, en plus de la solidarité qu’elle dégage. Face au bloc bas des Wydadistes, la victoire a eu du mal à se dessiner. Pokou Serge et ses coéquipiers ont eu du mal à prendre à défaut la défense marocaine. Un match très fermé en première période où les Mimos n’ont obtenu qu’un seul corner à la 26e. Et pourtant, grâce à un milieu très étoffé dans un dispositif 4-5-1 offensif, les Jaune et Noir ont été beaucoup présents dans les 35 mètres de leur adversaire. Mofossé Karidioula, Kaboré Moïse, Pokou Serge ont manqué d’imagination. (Source :  Fratmat.info)

AllAfrica publie environ 400 articles par jour provenant de plus de 90 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.