Ethiopie: Inauguration du GBHHEC à Addis-Abeba - Une étape importante dans la construction des institutions de l'identité africaine : VPM &MAE Demeke

<strong>Addis Ababa — L'inauguration du Global Black History, Heritage and Education Center (GBHHEC) à Addis-Abeba aujourd'hui est une étape importante dans la construction des institutions de l'identité africaine, a déclaré le vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères, M. Demeke Mekonnen.

S'exprimant lors de l'inauguration officielle du GBHHEC aujourd'hui, M. Demeke a déclaré que l'union de nos pensées et de nos actions sur l'histoire, le patrimoine et la culture noirs est essentielle pour naviguer dans l'esprit de l'autonomisation des Africains en vue d'atteindre des objectifs communs.

Il a ajouté que la création du centre, qui se concentre principalement sur les droits des Noirs, devrait capter l'imagination de la jeunesse africaine, dans notre quête d'une plus grande unité et d'une meilleure intégration.

"La riche histoire de la diversité et du peuple noir inspirera certainement les générations à venir et leur inculquera l'enthousiasme panafricaniste avec bravoure. L'initiative permet également de partager l'importance de notre héritage et de notre peuple vers l'avenir, où la connaissance et la fierté de notre héritage diversifié donneront du pouvoir à la génération actuelle et à la génération suivante", a-t-il déclaré.

Le centre n'est pas seulement un lieu physique, c'est aussi un symbole d'engagement pour l'avenir commun de nos enfants.

La mission du GBHHEC, ancrée dans les idéaux du panafricanisme, bénéficiera sans aucun doute du soutien des habitants du continent, a-t-il ajouté.

%

Il a exprimé l'espoir que le centre dispose d'une capacité de recherche de haute qualité et dédiée à la préservation de la riche histoire et de la culture africaines.

Le centre a également le potentiel de devenir une plateforme d'excellence pour la production de matériel éducatif et d'échanges culturels.

"Les connaissances générées par le centre devraient tous nous éveiller. Et nous devons toujours nous rappeler qu'en célébrant notre passé, nous devons nous efforcer de construire un avenir meilleur", a déclaré M. Demeke.

L'Éthiopie est prête à soutenir le centre en s'engageant à respecter sa responsabilité historique.

Il a remercié les dirigeants du GBHHEC d'avoir fait progresser l'histoire et le patrimoine des Noirs dans le monde entier et d'avoir choisi l'Éthiopie, siège de l'Union africaine, pour y installer son siège.

La commissaire à la santé, aux affaires humanitaires et au développement social de l'UA, l'ambassadrice Minata Cessouma, a déclaré, par l'intermédiaire de son représentant, que les contributions des Noirs au monde ont été marginalisées et effacées.

Elle a ajouté que notre histoire a été déformée, nos réalisations minimisées et nos voix réduites au silence.

"Nous pensons que le Centre mondial de l'histoire, du patrimoine et de l'éducation des Noirs est là pour reprendre notre récit, pour raconter nos histoires et pour veiller à ce que notre héritage soit à jamais gravé dans l'histoire de l'Afrique et du monde. Dans les murs de ce centre, nous espérons découvrir les leçons connues et les trésors de l'histoire des Noirs, depuis les anciennes civilisations africaines jusqu'aux batailles contemporaines de la liberté et de l'égalité", a-t-elle souligné.

La commissaire a ajouté que nous sommes convaincus que le centre mondial servira de pôle complémentaire en faisant écho aux récits de la grande Afrique et en amplifiant les voix de la diaspora africaine dans le monde entier.

Le Centre mondial de l'histoire des Noirs est une plateforme importante qui changera le statu quo, démantèlera les structures d'oppression et créera un monde où les voix et les réalisations des Noirs seront reconnues et traitées avec la dignité et le respect qu'elles méritent.

AllAfrica publie environ 400 articles par jour provenant de plus de 90 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.