Congo-Kinshasa: Législatives nationales - Patrick Muyaya prédit la victoire de l'USN, y compris dans le Katanga

11 Janvier 2024

Après la large victoire du candidat N°20 à la présidentielle 2023 avec 73,47 %, Patrick Muyaya, ministre sortant de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement et candidat député national et provincial à Kinshasa, prédit aussi le triomphe de l'Union Sacrée de la Nation (USN) dans les mêmes proportions, y compris dans le Katanga. Les calculs pour ce faire sont simples: sur 67 regroupements politiques ayant concouru aux élections générales de décembre 2023 avec au total 25 mille candidats aux législatives nationales, l'USN en compte cinquante-sept et a aligné 23 mille candidats contre deux mille pour l'opposition, dont 1100 pour Ensemble, 415 pour le camp d'Adolphe Muzito, 315 pour Nouvel Elan et 247 pour le camp du Dr Denis Mukwege.

La probabilité de l'emporter est très forte. Candidat N°476 à la députation nationale (Circonscription de Funa) et candidat N°41 à la députation provinciale (Commune de Bandalungwa) à Kinshasa, Patrick Muyaya Katembwe, confiant quant à sa réélection, a encore de l'énergie à revendre. Cela après une rude campagne électorale pour le quadruple scrutin du 20 décembre 2023 qui a vu le candidat président de la République N°20, candidat de l'USN, l'emporter très largement avec 73,47 %, soit 13 215 366 voix sur 18 045 348 suffrages exprimés ; réduisant ainsi à leur plus simple expression les grosses pointures de l'opposition avec au total 23,82 %, dont 18,08 % (3 258 538 voix) pour Moïse Katumbi, 5,33 % (960 478 voix) pour Martin Fayulu, 0,22 % (39 728 voix) pour Denis Mukwege.

%

Il en a fait l'illustration au cours de l'entretien sur Télé 50 ce 08 janvier avec Jean-Marie Kasamba dans l'émission «JMK Today» avec comme thème «Félix Tshisekedi réélu pour quels enjeux et défis pour le peuple congolais». Ministre sortant de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya a, au vu du score réalisé par leur champion, parlé du plébiscite par le peuple congolais plutôt que de victoire.

Un triomphe mérité à la lumière de la campagne électorale battue, sur fond des acquis réalisés en un temps record dans plusieurs secteurs de la vie nationale et dont les résultats sont palpables ; laquelle campagne s'est révélée être un rendez-vous d'une personne avec toute une nation et une voie menant à une fonction au travers de laquelle ladite personne incarne non seulement la nation, mais préside aussi à sa destinée tout en se situant au centre de gravité de celle-ci.

Le président réélu, a soutenu le sociétaire du Palu, n'attendra pas la mise en place du nouveau gouvernement pour dérouler son programme politique, dont la quintessence a été largement expliquée au peuple qui lui a fait confiance. Toutefois, le nouveau gouvernement sera dicté par la configuration de la future majorité à l'Assemblée nationale que va, à coup sûr, s'adjuger l'USN. Pour le ministre Patrick Muyaya, les calculs sont simples à ce sujet eu égard aux forces politiques en présence.

La probabilité de l'emporter est très forte pour cette plateforme politique et électorale qui s'avère un rassemblement de toute la République et dont les membres ont mouillé vraiment les maillots sur toute l'étendue de la République. Le N°1 de la communication en RDC est convaincu que les résultats des législatives nationales seront à l'image de ceux de la présidentielle. Sur 500 sièges, il va de soi que l'USN va l'emporter avec 70 %.

A la question de savoir si les résultats obtenus par le candidat N°20 dans le grand Katanga ne vont pas influer sur ceux des législatives pour le compte de l'USN dans cette partie de la République, il a laissé entendre que la victoire de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est la somme des suffrages réalisés sur toute l'étendue du pays. Et de noter du reste qu'il ne leur était jamais revenu à l'esprit qu'ils vont gagner à 100 %. Toutefois, a-t-il souligné, s'il est admis que le vote a une tendance ethno-tribale prononcée, il va sans dire que les pointures alignées par l'USN dans le grand Katanga vont se distinguer pour avoir battu campagne jour et nuit.

Et de soutenir que s'il est possible qu'un mot d'ordre ait été donné pour se ranger derrière un candidat président de la République, ledit mot ne vaut pas en ce qui concerne les législatives où les gens sont tournés vers eux-mêmes. Enfin de compte, le sociétaire du Palu est d'avis que le Congo s'en sort plus uni après la réélection du président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.