Cameroun: Bruno Tidjang reconduit en garde à vue au secrétariat d'état à la défense

10 Février 2024

Ce vendredi, Bruno Bidjang, journaliste renommé, a été reconduit dans ses cellules au secrétariat d'État à la défense, suite à sa présentation au commissaire du gouvernement Cerlin Belinga. Cette décision maintient Bidjang en garde à vue jusqu'au 19 février 2024, date à laquelle il sera de nouveau présenté au parquet du tribunal militaire de Yaoundé, selon les informations obtenues par Camer.be.

La reconduction de Bruno Bidjang dans ses cellules suscite de nombreuses interrogations dans les milieux médiatiques et de la société civile. En effet, Bruno Bidjang est un journaliste respecté, connu pour son engagement en faveur de la liberté d'expression et de la transparence. Sa détention prolongée soulève des inquiétudes quant au respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales au Cameroun.

Cependant, les autorités compétentes n'ont pas encore divulgué les motifs précis de la garde à vue de Bruno Bidjang. Cette opacité entoure l'affaire et alimente les spéculations sur les véritables raisons de cette détention prolongée.

Dans ce contexte, de nombreuses voix se sont élevées pour demander la libération immédiate de Bruno Bidjang et la transparence sur les accusations portées contre lui. Des organisations de défense des droits de l'homme appellent à ce que toute procédure judiciaire soit menée dans le respect des normes internationales et des droits fondamentaux.

Il convient de rappeler que la liberté de la presse est un pilier essentiel de toute démocratie. La détention prolongée d'un journaliste tel que Bruno Bidjang soulève des préoccupations quant à la situation de la liberté d'expression et de la presse au Cameroun.

Nous restons attentifs à l'évolution de cette affaire et nous engageons à informer nos lecteurs dès que de nouvelles informations seront disponibles.

AllAfrica publie environ 400 articles par jour provenant de plus de 90 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.