Afrique: ICT Competition 8e édition - Trois de nos équipes à la Finale régionale Afrique Sub-saharienne

Madagascar progresse davantage dans l'ICT Competition organisée chaque année par Huawei. Arrivant à la troisième lors de la première participation, ensuite à la deuxième place l'année suivante, les participants malgaches comptent remporter le grand prix, pour cette édition 2023-2024.

Madagascar se prépare à faire sensation une fois de plus dans le monde des technologies de l'information et de la communication (TIC) avec la participation de trois équipes à la finale régionale Afrique Sub-saharienne de l'ICT Competition. Cette compétition internationale, développée par Huawei, vise à promouvoir le développement des talents TIC parmi les étudiants des universités et des collèges, créant ainsi une synergie entre l'industrie et l'éducation.

Depuis sa première participation en 2021, Madagascar s'est hissé parmi les meilleurs concurrents du monde. Classée troisième lors de la finale régionale Afrique 2021-2022 et deuxième l'année suivante, la Grande-île a su marquer son empreinte dans cette compétition prestigieuse. Pour cette 8e édition, Madagascar aligne trois équipes, chacune représentant une piste de la compétition : Network, Cloud et Computing.

Lauréats. L'annonce officielle des équipes malgaches s'est déroulée lors d'une cérémonie de remise de prix nationaux au Novotel Ivandry. Parmi les 30 finalistes récompensés, des étudiantes ont également été mises à l'honneur, soulignant ainsi l'inclusion croissante des femmes dans le domaine des TIC à Madagascar. Chacune des équipes gagnantes qui représenteront Madagascar à la finale régionale a reçu une récompense de 10 000 RMB, soit près de 6,5 millions d'ariary.

%

En outre, les dix meilleurs étudiants pour chaque catégorie ont également reçu un voucher d'examen pour le certificat HCIA. Carl Wu, Directeur Général de Huawei à Madagascar, a exprimé l'engagement continu de l'entreprise à soutenir les programmes éducatifs visant à améliorer le capital humain du pays. Huawei reste résolument engagé à mettre en lumière les jeunes talents malgaches et à favoriser un écosystème propice au développement des TIC.

Évolutif. Pour sa part, le ministre malgache du Développement numérique, de la Transformation digitale, des Postes et des Télécommunications, Tahina Razafindramalo, a souligné l'importance de développer les compétences dans les domaines de l'informatique pour suivre le rythme des avancées technologiques mondiales. « Nos universités doivent également améliorer les formations pour suivre les nouvelles technologies actuelles. Madagascar a lancé le 5G commercial l'année dernière, alors que lors du congrès de l'année dernière à Barcelone, les autres pays expérimentent déjà le 6G. C'est pour dire qu'il faut voir loin, quand on opère dans ce secteur », a-t-il indiqué.

Parcours unique. Quesiah Botoale, talent manager et senior ambassador de Huawei pour l'Afrique Subsaharienne, a mis en lumière l'importance de la compétition pour la jeunesse malgache. Au-delà de la compétition en elle-même, les participants bénéficient d'un accès à des cours et des travaux pratiques de niveau professionnel et expert, offrant ainsi une expérience inestimable dans le monde des TIC. Bref, l'ICT Competition représente l'événement phare de l'année pour les passionnés du numérique à Madagascar.

Avec chaque édition, l'intérêt et l'engagement des étudiants malgaches pour les TIC ne cessent de croître. Cette année, la finale régionale aura lieu le 29 février 2024, tandis que la finale internationale se tiendra en Chine au mois de mai. L'avenir numérique de Madagascar s'annonce prometteur, porté par une jeunesse dynamique et compétente dans le domaine des technologies de l'information et de la communication.

AllAfrica publie environ 400 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.