Maroc: Lancement de l'université culturelle Tétouan-Essaouira

Tétouan — La cérémonie de lancement de "l'université culturelle Tétouan-Essaouira", qui accordera une attention particulière aux principales questions ayant un fort impact sur la région méditerranéenne, a eu lieu vendredi à Tétouan.

Ce projet culturel et humanitaire, dont le lancement s'est déroulé en présence du Conseiller de Sa Majesté le Roi et Président-Fondateur de l'Association Essaouira-Mogador, M. André Azoulay, du gouverneur de la province de Tétouan, et d'une pléiade d'académiciens, de chercheurs et d'élus, s'inscrit dans le cadre d'un partenariat fructueux entre l'Université Abdelmalek Essaâdi, la commune de Tétouan, l'Association Essaouira-Mogador et le Centre d'études et de recherches sur le droit Hébraïque au Maroc, avec le soutien de la province de Tétouan.

L'université culturelle Tétouan-Essaouira aura pour vocation d'étudier les questions liées au dialogue interculturel et interreligieux, ainsi qu'à leur renforcement, à travers le prisme des valeurs universelles, en plus d'analyser les transformations sociales, culturelles et historiques, et de mettre en lumière leurs liens avec les traditions culturelles et sociales.

En outre, l'université se fixe pour objectifs de faciliter et d'encourager la compréhension des changements sociaux, politiques, culturels et éducatifs, de mettre en exergue la valeur de la culture en tant que pilier du développement économique et social et de contribuer à la compréhension des valeurs, à travers le renforcement du respect mutuel des cultures, ainsi que le soutien à l'innovation.

%

Dans une déclaration à la presse, M. Azoulay a souligné que les villes de Tétouan et d'Essaouira célèbrent leur parcours qui a mûri au cours d'une année remarquable, notant que ce parcours a été scellé par le lancement de cette université culturelle, placée sous la tutelle de l'Université Abdelmalek Essaâdi.

"Ce projet culturel de nouvelle génération entre deux villes incarne une ambition nationale placée au coeur des fondements de nos identités et de la modernité sociale de nos rapports sociaux au Maroc" a-t-il dit, se réjouissant du lancement de cette université culturelle, qui vise à donner plus de contenu et d'ambition à la coopération entre Tétouan et Essaouira.

De son côté, le président de l'Université Abdelmalek Essaâdi, Bouchta El Moumni, a affirmé que l'université culturelle Tétouan-Essaouira constitue un mécanisme d'enseignement du patrimoine culturel authentique du Maroc en général, et de ces deux villes en particulier, au profit des élèves et des étudiants, et de promotion de la recherche scientifique autour de ce patrimoine millénaire.

M. El Moumni a également relevé que l'université culturelle est une opportunité pour les acteurs académiques et scientifiques, ainsi que pour les habitants des deux villes, d'organiser des rencontres scientifiques et littéraires dans divers domaines pour mettre en avant les multiples affluents culturels du Maroc et son riche patrimoine matériel et immatériel.

Pour sa part, le président du Centre d'études et de recherches sur le droit Hébraïque au Maroc et membre de l'université culturelle Tétouan-Essaouira, Abdellah Ouzitane, a affirmé que le lancement de cette université est une "grande occasion" qui consacre la centralité de la culture dans le partenariat entre Tétouan et Essaouira, relevant que cette initiative s'inscrit dans le cadre du 3è Forum des civilisations méditerranéennes-andalouses, qui se tient les 23 et 24 février à Tétouan.

Ce forum, placé sous le thème "Tétouan-Essaouira: histoire, culture et mémoire commune au coeur de la modernité sociale du Maroc", se penche principalement sur le savoir et le renouveau culturel.

Le deuxième jour de cette rencontre sera consacré à des visites de terrain à plusieurs sites historiques et monuments de Tétouan, dont l'ancienne gare routière, l'avenue Mohammed V (quartier El Ensanche), le quartier Al Matamir et la Kasbah.

AllAfrica publie environ 400 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.