Cote d'Ivoire: Libération de 51 prisonniers - L'Udcy se réjouit de la décision du Président Ouattara

24 Février 2024

L'Union démocratique et citoyenne (Udcy) a salué la décision de mise en liberté de 51 prisonniers civils et militaires.

« L'Udcy salue cette mise en liberté qu'elle a toujours souhaitée et appelée de tous ses voeux. Et se réjouit que le pacte fraternel qu'elle prône, conjugué aux efforts de tous les acteurs politiques aient eu un écho encourageant auprès du Président de la République », a déclaré le président de cette formation politique, Anicet Gnanzi, dans une déclaration transmise le 24 février 2024, à Fratmat.info.

Le 22 février 2024, le Président Alassane Ouattara a accordé la grâce au général Dogbo Blé Bruno, ancien commandant de la Garde républicaine et 50 autres personnes civiles et militaires telles que Gnatoua Katé Paulin, Katé Kouamé Jean-Baptiste et Koné Kamaraté Souleymane.

Ils étaient tous condamnés pour des infractions commises lors des crises post-électorales et pour atteinte à la sûreté de l'État. Six autres personnes, en détention préventive, ont également bénéficié d'une libération provisoire.

Pour le président de l'Union démocratique et citoyenne, cette décision du Chef de l'État qui intervient au lendemain de la brillante victoire du pays à la 34e édition de la Can, le 11 février 2024, est comme un autre signal de nature à renforcer la décrispation de l'environnement politique et à consolider l'unité nationale.

« L'Udcy encourage enfin tous les faiseurs de paix à tenir ferme dans cette détermination. Et lance un appel à tous les fils et à toutes les filles de ce pays à la culture de l'union, la discipline et du travail. Ce, dans la paix et la tolérance pour un bonheur partagé dans une Côte d'Ivoire solidaire », a conclu Anicet Gnanzi.

AllAfrica publie environ 400 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.