Algérie: Batna - Le Fort byzantin de Ksar Belezma et le village antique de M'doukal inscrits sur l'inventaire supplémentaire des biens culturels

BATNA — Le Fort byzantin et le village antique de M'doukal, dans la commune de Ksar Belezma (wilaya de Batna), ont été inscrits récemment sur l'inventaire supplémentaire des biens culturels, a-t-on appris mardi auprès de la direction de la culture et des arts.

Le responsable chargé de la gestion de cette structure, Abderrazak Bensalem, a précisé à l'APS que les dossiers relatifs aux deux sites ont été approuvés par la commission de wilaya des biens culturels et la direction de la culture "en raison de leur importance historique, archéologique et architecturale, le premier site remontant à l'époque byzantine (vers la fin du IVe siècle après JC) et le second représentant un archétype d'architecture et constructions en terre compactée".

L'opération s'inscrit, selon le même responsable, dans le cadre de "la valorisation et de la préservation des sites archéologiques et de leur inscription sur l'inventaire supplémentaire en vue de les classer définitivement".

Selon M. Bensalem, les dossiers de six autres sites sont actuellement en cours d'examen pour être "très prochainement" présentés à la commission de wilaya des biens culturels en vue de les inclure sur l'inventaire supplémentaire. Il s'agit, selon ce spécialiste en archéologie, des sites de la carrière de pierre romaine, connue sous le nom de Kaf El Romane, située dans la région de Theniet El Maktaâ (commune de Bitam), Lemsourti (Oued El Ma), Kessas (Chemora), L'masba (Merouana), Lemtaras (Seriana), ainsi que la mosquée Sidi Abdeslam, dans la commune de T'kout.

%

Le même responsable a également fait savoir que durant l'année écoulée (2023), 4 sites à travers la wilaya de Batna ont été inscrits sur l'inventaire supplémentaire des biens culturels, à savoir: Bordj Ben Sedira, dans la commune de Chemora, le village archéologique de Lambiridi (Oued Chaâba), la mosquée des "sept dormants" (N'gaous) et Ghar Ouchetouh (ou grotte Ouchetouh), dans la commune de Taxlent.

Selon M. Bensalem, l'opération permettra aux sites inclus dans l'inventaire supplémentaire des biens culturels d'être protégés juridiquement et leur permettra également d'être valorisés, protégés (mise en place de clôtures) et de bénéficier à la recherche archéologique.

Des efforts sont actuellement déployés pour inscrire plus de 750 autres sites archéologiques et historiques de la wilaya de Batna sur l'inventaire supplémentaire des biens culturels, a conclu la même source.

AllAfrica publie environ 400 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.