Afrique: Revue de presse de l'Afrique Francophone du 21 Mars 2024

Revue de presse AllAfrica
21 Mars 2024

Mali : Pic de réfugiés burkinabè - Une crise humanitaire en pleine expansion

Depuis décembre dernier, le Mali fait face à un nombre croissant de réfugiés burkinabè, avec plus de 40 000 personnes ayant franchi la frontière selon un rapport du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Toujours selon les chiffres du HCR, plus de 500 Burkinabè franchissent la frontière chaque jour depuis plus de trois mois. Ils se dirigent principalement vers des villes comme Koro, où plus de 25 000 réfugiés ont déjà été enregistrés, ainsi que vers Mopti, Bandiagara, San et d’autres localités du centre du Mali. Entre autres motifs de fuite évoqués, la montée des violences, qui comprend à la fois les attaques terroristes et les opérations menées par l’armée burkinabè et les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), ces derniers étant recrutés pour lutter contre le terrorisme.   (Source : abamako.com)

Sénégal : Présidentielle - Karim Wade   ne donne pas de consigne de vote pour l’instant  

Alors que le positionnement du Parti démocratique sénégalais sur l'élection présidentielle 2024 est attendue, le candidat recalé, depuis Doha, estime que « la réflexion continue ». C'est le sens principal du message que Karim Wade, dont la candidature a été définitivement écartée de la Présidentielle du 24 mars 2024, a voulu délivrer dans la soirée du mardi 19 mars 2024. Même s'il admet des contacts avec Khalifa Sall et d'autres candidats, Karim Wade soutient qu'aucune décision n'a été encore prise.« Dans cette campagne électorale, je constate beaucoup d’agitation, de manœuvres et d’intox autour de la stratégie que la Coalition K24 et le PDS pourraient adopter en vue de l’élection présidentielle de dimanche prochain. Pour l’instant, nous n’avons pris aucune position, plusieurs candidats m’ont déjà appelé et je viens de longuement échanger avec Khalifa Sall », a écrit Karim Meissa Wade.Selon le confrère, Karim Wade révèle par ailleurs qu'un second tour va s'avérer nécessaire dans cette présidentielle. Le candidat invalidé ose même avancer que les instituts de sondage le donnaient devant sur les intentions de vote. (Source : adakar.com)

 Afrique du Sud : Soupçonnée de corruption - Perquisition chez la présidente de l'Assemblée nationale

En Afrique du Sud, la présidente de l'Assemblée nationale est sous le coup d'une enquête pour corruption. En début de semaine, le domicile de Nosiviwe Mapisa-Nqakula a été perquisitionné. Une mauvaise nouvelle pour l'Anc, le parti au pouvoir, en pleine campagne électorale.  Même si la présidente de l'Assemblée nationale affirme être innocente et dit coopérer avec la police, l'annonce de la perquisition de sa maison risque d'embarrasser son parti, l'Anc, parti majoritaire au Parlement, à deux mois des élections générales. Nosiviwe Mapisa-Nqakula est soupçonnée d'avoir reçu des pots-de-vin lorsqu'elle était ministre de la Défense. En échange d'argent, elle aurait confié un contrat à un sous-traitant du ministère des Armées. Une cheffe d'entreprise dit avoir payé la ministre plus de 100 000 euros entre 2016 et 2019.  (Source :Rfi)

Burkina Faso : Journées Fifa - début du stage des Etalons hier à Casablanca

Les Etalons ont débuté, hier 19 mars 2024, leur stage à Casablanca, au Maroc, en vue des deux matchs amicaux face à la Libye et au Niger. Le nouveau sélectionneur, Brama Traoré, a dirigé sa première séance dans la soirée avec un groupe de 22 joueurs. Le nouveau sélectionneur des Etalons et ses poulains sont désormais focus sur les deux matchs amicaux à venir, le vendredi 22 mars prochain face aux Chevaliers de la Méditerranée de la Libye et quatre jours plus tard contre le Mena du Niger. Un groupe de 22 joueurs ayant rallié Casablanca, les 18 et 19 mars dernier a débuté, hier un stage qui permettra aux Etalons d’être prêts pour ces deux rencontres amicales. (Source : aouaga.com)

 Togo :  Coopération -A Lomé, le Fmi appuie une rencontre sous-régionale sur la digitalisation fiscale

Lomé, la capitale togolaise, accueille cette semaine un séminaire régional de sept jours, organisé par le Centre Régional d’Assistance Technique du Fmi (AFRITAC), sur la digitalisation fiscale. L'objectif principal de cet atelier est de renforcer les Capacités macroéconomiques et financières en Afrique de l’ouest, en mettant l'accent sur la digitalisation. Les travaux réunissent à cet égard, des représentants des huit pays de l’Uemoa, la Guinée, la Mauritanie, ainsi que des experts du Département des finances publiques (Fad) du Fmi et de l’Afrique de l’Ouest (AFRITAC), autour du thème « les leviers de la digitalisation face à l’objectif de maîtrise de la population en Afrique de l’Ouest ». Il s'agit notamment d'aider les pays à améliorer la maîtrise de leur assiette fiscale en exploitant efficacement les leviers de la digitalisation. (Source : alome.com)

 Bénin : Abus de confiance - un enseignant du supérieur escroqué par une voyante

Un enseignant du supérieur accuse devant la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme une femme voyante de lui avoir tout pris par escroquerie. Selon les informations rapportées par Banouto, l’universitaire et son medium ont comparu, lundi 18 Mars devant la juridiction spécialisée. L’accusé, une jeune femme âgéé de 30 ans environ et adepte de plusieurs divinités, aurait dépossédé le professeur de mathématique en fonction dans une université gabonaise de tous ses biens au Bénin. Il a déclaré qu’il avait rencontré la prévenue lors d’une période difficile pour son école, lorsque les activités ne fonctionnaient pas bien. Le fondateur de l’école maternelle et primaire située à Hêvié a fait appel aux compétences de la voyante pour résoudre son problème. (Source : acotonou.com)

Rca :   Conflits - l’afflux de réfugiés soudanais inquiète les habitants de Rafaï

La ville de Rafaï, dans le Mbomou (Sud-est), reçoit encore des réfugiés soudanais fuyant la guerre dans leur pays. L’arrivée massive de ces personnes suscite déjà de l’inquiétude sur le plan humanitaire pour les habitants de la localité. (Source : abangui.com)

Gabon : Fonctions publiques -   Des agents pressent le gouvernement pour leur régularisation

Les agents publics gabonais, réunis au sein du Collectif des agents publics gabonais (Capg), expriment leur impatience face à leur situation administrative qui tarde à être régularisée. Plusieurs dizaines de milliers de personnes ayant signé une pétition en 2023 réclament leur titularisation, le paiement de leurs rappels ou un simple reclassement. Le Capg, regroupant plus de 80 000 membres selon son porte-parole, demande une prise en compte urgente de leurs différentes situations. Certains fonctionnaires attendent depuis 12, voire 15 ans pour les cas les plus extrêmes, leur intégration et le paiement de leurs arriérés. (Source : alibreville.com)

 Côte d’Ivoire : Matchs amicaux des Éléphants - Une séance d’entraînement dans une bonne ambiance

La préparation des deux matchs amicaux, Côte d’Ivoire-Bénin et Côte d’Ivoire-Uruguay, a véritablement débuté le 19 mars 2024, par un entraînement intense au stade intercommunal, la Chapelle en Serval, rapporte le service de communication du ministère des Sports et du Cadre de vie. Pour cette séance, indique la note d’information, le sélectionneur Emerse Faé avait pratiquement tout son monde, à l’exception de Charles Foly, gardien de l’Asec mimosas qui rejoindra le groupe au plus tard le vendredi 22 mars 2024.Quant à Sangaré Badra Ali, il ne pourra finalement pas retrouver ses coéquipiers pour des raisons administratives. Il a été remplacé par le jeune Koné Mohamed, gardien de but du Havre, prêté à Dunkerque. (Source : Fratmat.info)

 

 

 

 Une sélection de Bamba Moussa

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.