Afrique: Football / Amical - Défaite amère des Barea face aux Rwandais

Madagascar s'est incliné devant le Rwanda lors de la petite finale du tournoi amical dans le cadre de la fenêtre Fifa, hier au stade de Mahamasina.

Pas de double victoire. Les Barea se sont inclinés 0 à 2 contre les Amavubi rwandais lors de la deuxième journée du tournoi amical dans le cadre de la fenêtre Fifa hier au stade de Mahamasina. Le coach Romuald Rakotondrabe a opéré un petit changement dans la composition du onze de départ en alignant le gardien du Paris FC, Teva Gardies, ainsi que deux locaux, à savoir le défenseur du Fosa Juniors FC, Amourson Andriniaina, et le milieu du Disciples FC, Andy Rakotondrajoa.

L'équipe a été combative et prudente en entamant le match. Le capitaine, Rayan Raveloson, a raté l'ouverture du score. Le joueur de l'AJ Auxerre a remporté son duel face au défenseur Emmanuel Imanishimwe puis a tiré tout droit vers le gardien de but, Kali Nathan, qui a pu dégager le ballon (4e). Par la suite, Lalaina Rafanomezantsoa a servi El Hadary Raheriniaina qui a envoyé la balle au-dessus de la transversale (17e).

Le Rwanda a renversé la situation et a ouvert le score grâce à Gilbert Mugisha (29e). Il s'est échappé entre Demoleon Sébastien et Andriniaina et n'a eu qu'à tromper Teva (29e). Beaucoup de pertes de balle ont été constatées à la fin de la première période et au retour des vestiaires.

Renversement de situation

%

Le coach Rôrô a procédé à des remplacements en deuxième mi-temps. L'entrée de Berajo, Tsiry et Baggio, puis de Jean Yves et Ando Manoelantsoa, a apporté un nouveau souffle au groupe. Dans l'axe, Baggio a raté l'égalisation, servi par Jean Yves sur le côté gauche (78e).

Les Rwandais ont adopté un jeu simple en renforçant la ligne défensive. Les Barea, quant à eux, ont confondu vitesse et précipitation. Les Amavubi ont su profiter de la situation et ont marqué le but du KO, un tir puissant du capitaine, Djihad Bizimana, sur une passe en billard d'Abeddy Biramahire (89e). «Je suis content de la performance d'aujourd'hui (hier). C'était difficile, Madagascar est une équipe forte, surtout dans les trente premières minutes.

Nous avons eu un problème avec le terrain car nous avons l'habitude de jouer sur une pelouse artificielle. Les joueurs ont su s'adapter et ont pu améliorer leur performance», a confié le coach Torsten Franck Spittler. «Nous avons bien commencé le match mais avons raté beaucoup d'occasions. Après les changements en deuxième période, toujours pas de but... Nous avons perdu mais nous avons pu tirer des leçons. Beaucoup de choses restent à améliorer, dans tous les compartiments car nous avons encaissé deux buts et n'en avons

marqué aucun», a reconnu le coach Rôrô. «Nous avons vraiment fait l'effort, ... bien sûr qu'il y a des choses à améliorer ... Nous n'avons pas pu mettre en place notre jeu vu l'état du terrain», a souligné pour sa part Rayan Raveloson.

Le Rwanda et Madagascar ont chacun remporté une victoire et un match nul, mais le premier a battu la sélection hôte en confrontation directe. Les Barea et le staff ont quitté le terrain la tête baissée. Les hommes du coach Rôrô n'ont plus que deux mois pour préparer avec plus de sérieux les prochains matchs officiels, comptant pour les troisième et quatrième journées des éliminatoires à la Coupe du Monde contre respectivement les Comores et le Mali début juin.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.